Jeep Elite : Villeurbanne gifle Strasbourg et rejoint Dijon en finale

La JDA Dijon et Lyon-Villeurbanne se sont qualifiés jeudi pour la finale du championnnat de France. 

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Villeurbannais Isma Bako au dunk face à Strasbourg lors de la qualification des Rhodaniens pour la finale de Jeep Elite le jeudi 24 huin 2021. (JO?L PHILIPPON / MAXPPP)

L'expérimenté face au novice, ce sera l'affiche de la finale de Jeep Elite samedi. Dijon a été le premier à gagner son billet lors du Final Four organisé à Rouen jeudi 24 juin. La JDA, première de la saison régulière, a su profiter des absences de Monaco pour s'imposer 79-68 et accéder à la première finale de son histoire. En soirée, l'Asvel a largement dominé Strasbourg 83-67 et cherchera à obtenir son 20e sacre. 

L'Asvel défendra son titre

Les seconds couteaux avaient les crocs. Appelés à prendre leur responsabilité après les absences pour cause de préparation aux JO de nombreux cadres, les joueurs villeurbannais ont répondu présent contre Strasbourg. "On est venu sans pression, a sobrement commenté Antoine Diot, auteur de 16 points; sur la chaîne L'Equipe. Il faut trouver d'autres rotations." Les solutions étaient dans l'agressivité défensive.

Rapidement sous pression, la SIG n'a pas réussi a hausser son niveau face aux soldats Lacombe, Diot ou encore Bako. Intenable dans la raquette, ce dernier a livré un de ses meilleurs matches sous le maillot de l'Asvel. Avec 18 points (8/9 aux tirs) et 12 rebonds, il a régné en maître sur ce match et libéré des espaces pour un Diot retrouvé.Très vite l'écart s'est creusé entre les hommes de TJ Parker et les Alsaciens pour culminer au-delà des vingt unités dans le dernier quart. Le score est sans appel, 83-67, mais la dernière marche s'annonce tout de même compliquée pour cet Asvel bis. 

La JDA de bout en bout

Privée de ses stars du secteur intérieur, Ibrahima Fall Faye (Sénégal) et Mathias Lessort (France), convoqués en sélection pour préparer les JO, la Roca Team de Zvezdan Mitrovic a débarqué diminué à Rouen, hôte du Final Four. En face, Dijon pouvait faire le beau, tout juste auréolé d'une place de N°1 de la saison régulière (27 victoires, 7 défaites) et d'un effectif au grand complet. Ce rayonnement était perceptible dès les premières minutes. Les Dijonnais ont de suite mis le pied sur l'accélérateur en infligeant un 29-14 dans le premier quart-temps aux joueurs de la Principauté. C’est bien simple, jamais Monaco n’a mené pendant la rencontre, obligé à courir au score pendant 40 minutes. Un scénario parfait pour la JDA qui s’est appuyée sur un superbe Axel Julien (22 points), bien suppléé par Hans Vanwijn (16 points) et David Holston (9 passes décisives).

Les Dijonnais ont tout de même réussi à se faire peur en fin de match en laissant la Roca Team, guidée par un Dee Bost à 15 points et un Rasid Mahalbasic qui a presque fini en triple-double (8 points, 14 rebonds et 10 passes décisives), revenir à trois points à 2'35 de la fin (69-66). Mais une dernière accélération dijonnaise, compilée avec la maladresse constante des joueurs de Monaco (11/21 aux lancers-francs, 5/26 à trois points), a définitivement scellé la rencontre. Victoire 79-68 pour la Jeanne d'Arc Dijon Basket qui se qualifie pour sa première finale de Jeep Elite de son histoire, samedi à 13h30, où elle affrontera le vainqueur de Asvel-Strasbourg. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pro A

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.