Cet article date de plus d'un an.

Ian Mahinmi : "On ne devrait même pas faire de play-offs"

Confiné dans la campagne texane depuis l'arrêt de la saison NBA, Ian Mahinmi est en manque de basket. Le pivot des Wizards de Washington, doyen des frenchies en activité avec 13 saisons passées outre-Atlantique, continue de s'entretenir même s'il pense que la compétition devrait s'arrêter là, sans "même faire de play-offs".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (PATRICK SMITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Comment allez-vous Ian et comment se passe le confinement ?
Ian Mahinmi : "Nous ne sommes pas à Washington, nous sommes en famille à San Antonio, c’est un peu notre base, là où l’on est la majorité de l’été. Nous sommes tranquilles ici pendant ce confinement, c’est la campagne texane."

Ca fait long de ne pas toucher un ballon de basket ?
IM : "Ah oui, ça fait très long. Surtout que la coupure a été brutale, en quelques heures clap de fin. Du jour au lendemain, nous les Wizards avons été mis en quarantaine parce qu’on venait juste de jouer les Utah Jazz de Rudy Gobert. Donc ça s’est arrêté brusquement et depuis, on ne s’est pas revu avec les autres."

Comment ça s’est passé alors au début cette inactivité ?
IM : "Au départ, ça va, ça te permet de rester à la maison, en famille, de faire la cuisine pour mes filles, d’ordinaire je n’ai pas le temps. Donc ça c’était top.Sauf que un mois et demi plus tard, tu te dis : OK, quand est-ce qu’on reprend, le basket me manque…"

Vous parvenez à vous entretenir ?
IM : "Bien sûr. Sauf que moi je m’entretiens d’une façon différente que celle des autres. J’aime la méditation, j’aime le yoga, j’aime le pilates. J’aime me faire des séances individuelles de cardio, dans la piscine, j’ai également un petit vélo dans mon bureau, ou encore des séances de corde à sauter donc on s’entretient comme on peut. On se fait aussi en équipe des séances via Zoom, en vidéo, ça nous donne l’occasion de se revoir, de se vanner un petit peu, c’est sympa."

Vous y croyez à une reprise prochaine de la NBA ?
IM : "Vous voulez le politiquement correct ou ce qui sort du cœur ? Parce que ce qui sort du cœur, personnellement je pense qu’on ne devrait pas reprendre la saison tout de suite. Ni en mai, ni en juin. Pour moi, on ne devrait même pas faire de play-offs et s’arrêter au classement actuel. Quant au huis-clos, pour moi, il n’est pas là le débat. La vraie question, c’est l’état sanitaire du pays qui est le plus important et pour la NBA, la santé des joueurs et celles de leurs familles."

La santé avant tout, c’est ça votre message ?
IM : "Chaque chose en son temps oui. Aujourd’hui, priorité à la santé. Et dans plusieurs mois, le business pourra reprendre, voilà le message…"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.