Basket : les Bleus étaient "émoussés" après le match contre les Etats-Unis

Selon l'ancienne internationale française de basket Yannick Souvré, les Bleus se sont retrouvés fatigués face aux basketteurs argentins en demi-finale de la Coupe du Monde.

La demi-finale de la Coupe du Monde de basket a opposé la France à l\'Argentine le 13 septembre 2019.
La demi-finale de la Coupe du Monde de basket a opposé la France à l'Argentine le 13 septembre 2019. (GREG BAKER / AFP)

L'ancienne internationale française de basket Yannick Souvré estime que l'équipe de France était assez "émoussée" après son match contre les Etats-Unis. Les Bleus se sont fait éliminer par l'Argentine (80-66) en demi-finale du Mondial vendredi 13 septembre. La médaille de bronze n'est "pas à négliger" rappelle toutefois Yannick Souvré. La France affrontera l'Australie, dimanche à 10h00, pour la 3e place.

franceinfo : Qu'est-ce qui a manqué aux Bleus ?

Yannick Souvré : Je pense qu'ils étaient assez émoussés avec une journée de récupération de moins que les Argentins. Sur une fin de compétition comme un championnat du monde, ça a certainement joué dans la balance. On ne les a pas sentis hargneux face à une équipe d'Argentine extrêmement agressive. Il n'y a pas eu ce répondant. Et puis on voit que le shoot a un peu tourné autour du cercle... C'est souvent synonyme de fatigue. Sur une fin de championnat comme ça, c'est extrêmement difficile d'aller au-delà de la fatigue. Beaucoup plus difficile que quand on est assis dans son canapé.

Après s'être très bien adaptés au jeu américain, on a l'impression que les Français n'ont jamais trouvé la solution face au jeu collectif très rodé des Argentins...

Ces Argentins jouent pour la plupart en Europe, ils imposent cette défense très agressive qu'on trouve un peu moins aux Etats-Unis. Les Français, eux, jouent pour la plupart en NBA. C'était donc plus facile pour les Bleus de jouer les Américains que cette équipe argentine qui a proposé un jeu beaucoup plus européen.

Une médaille de bronze n'est pas non plus à négliger..

Bien sûr que non, ce n'est jamais à négliger ! Les Bleus ne le savent peut-être pas aujourd'hui parce qu'ils sont certainement au fond du trou... mais avec le recul, et quand la carrière est déjà loin, on se dit "mince on aurait dû faire un peu plus d'efforts sur ce dernier match".