Euroligue : pas de miracle pour l'Asvel, dominée par le Barça

Face au deuxième de l'Euroligue, Lyon-Villeurbanne a concédé une deuxième défaite consécutive, jeudi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Elie Okobo (à droite) face à Nick Calathes, lors de la rencontre d'Euroligue entre Barcelone et l'ASVEL, le 27 janvier 2022. (MANUEL BLONDEAU / MAXPPP)

Le miracle n'a pas eu lieu. Dans l'antre de Barcelone, deuxième, l'Asvel n'a pas fait le poids (84-71), jeudi 29 janvier, lors de la 23e journée d'Euroligue. Les hommes de TJ Parker voient les playoffs s'éloigner encore un peu plus.

L'Asvel enchaîne une deuxième défaite, après celle contre le Bayern Munich mardi, et ne parvient plus à renouer avec l'euphorie du début de campagne européenne, marqué par six victoires en huit rencontres.

À Barcelone, les Villeurbannais ont fait face à l'élite du basket européen, dans le sillage de Nikola Mirotic, meilleur marqueur de l'Euroligue cette saison (17,8 points par match en moyenne, à 67% de réussite à deux points et 50.6 à trois points). C'est d'ailleurs l'ancien joueur des Bucks de Milwaukee qui a donné le ton dès le début du match en inscrivant cinq points rapides.

Laprovittola trop adroit

A ses côtés, un autre Nicolas, Laprovittola, faisait pleuvoir les tirs primés (quatre sur sept au final). Comme au match aller, lors duquel il avait inscrit 25 points dans la victoire du Barça à l'Astrobal (80-60), le meneur argentin a été le bourreau de l'Asvel en marquant vingt points.

En face, le basket physique et basé sur le jeu intérieur de l'Asvel a un temps fonctionné, grâce à l'énergie de Kostas Antetokounmpo (neuf points), volontaire, et surtout Youssoupha Fall (vingt points et sept rebonds). Le pivot a profité de sa taille (2 mètres 21) pour inscrire des paniers faciles dans la raquette barcelonaise.

Le top 8 s'éloigne

Mais cela n'a pas suffi pour les Villeurbannais, étouffés par la défense du Barça, qui a inscrit nombre de paniers dans le jeu de transition. Menée de quinze points à la mi-temps (45-30), l'Asvel n'est jamais parvenue à combler son retard et s'incline sans avoir vraiment inquiété le Barça.

Villeurbanne compte désormais neuf victoires pour treize défaites, loin derrière les places qualificatives pour le final 8, tandis que le Barça continue de mener le tango espagnol avec le Real Madrid en tête de l'Euroligue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euroligue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.