Cet article date de plus de cinq ans.

Euro 2015 : après la défaite, les Bleus font leur mea-culpa

Au lendemain de sa chute en demi-finale de l'Euro, 75 à 80 face aux Espagnols, l'heure est au bilan pour l'équipe de France de basket. Les joueurs sont revenus sur leur performance ce vendredi au cours d'une conférence de presse. "J'ai pas été bon", a notamment déclaré Tony Parker.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Tony Parker lors d'une conférence de presse le 8 septembre 2015 à Montpellier © MaxPPP)

Les Bleus ont flanché jeudi soir face aux Espagnols. Ils se sont inclinés en demi-finale, après une prolongation et surtout après avoir mené longuement le match. Un affrontement intense, vif, où l'équipe de France de basket a commis des erreurs qui lui ont coûté cher. Au lendemain, de leur défaite les joueurs se sont exprimés à la mi-journée devant la presse, très déçus.

"C'est clair que j'ai pas été bon pendant le match plus important" (Tony Parker)

Pour Tony Parker, la star et leader de l'équipe de France, cet échec sonne comme une remise en question. "Je suis très déçu avec ma performance ,  a-t-il avoué. "Je me suis peut-être mis trop de pression sur cette compétition. Je sais pas, j'essaie de comprendre ce qui est arrivé."

"Je voulais tellement bien faire [...] que j'ai pas réussi à me relâcher et jouer comme d'habitude" Tony Parker
écouter

"Je me suis préparé comme jamais, alors c'est sûr que quand tu finis un match comme ça tu te demandes ce que tu as fait au dieu du basket" , a fini par glisser Parker. Un sentiment sans doute partagé par son coéquipier Nicolas Batum, malchanceux dans ses lancers francs, notamment à quelques minutes du coup de sifflet final.

"On réfléchit déjà au futur "

Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket, a rappelé sur France Info, qu'il restait encore un match à jouer : "il faut bien terminer cet Euro avec une médaille de bronze à aller chercher, ça n'est pas rien ". Ensuite, c'est sûr, il faudra penser à la suite et surtout au tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

 

"C'est le sport, il faut aussi le comprendre" Jean-Pierre Siutat, président de la FFB sur France Info
écouter
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.