Cet article date de plus d'un an.

Mondial de basket 2022 : impuissante, la France logiquement battue par le Canada

Après une victoire surprise contre l'Australie jeudi, les Bleues se sont inclinées face au Canada (59-45), vendredi, pour leur deuxième rencontre de la Coupe du monde.

Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La Française Gabby Williams encerclée par les Canadiennes lors de la Coupe du monde, à Sydney (Australie), le 23 septembre 2022. (MAXPPP)

L'équipe de France n'a pas réussi à capitaliser. Au lendemain de sa victoire surprise en ouverture de la Coupe du monde contre l'Australie (70-57), les Bleues ont subi une large défaite face au Canada (59-45), vendredi 23 septembre, pour la deuxième journée de la phase de poules. Leur maladresse au tir ne leur a pas permis d'espérer un instant rivaliser avec leurs adversaires du jour.

Contre les Canadiennes, déjà tombeuses de la Serbie (67-60), les Tricolores n'ont jamais été en mesure d'enchaîner une deuxième victoire précieuse dans l'optique des quarts de finale. Jamais devant au score, elles ont vu les coéquipières de Nirra Fields (17 points) prendre le large à cause d'un 17-0 à cheval sur la fin du deuxième et le début du troisième quart temps (de 20-17 à 37-17). Six minutes durant lesquelles les joueuses de Jean-Aimé Toupane n'ont pas inscrit le moindre point. 

Une adresse en berne 

L'attaque a justement été le gros point noir de la prestation proposée par l'équipe de France. Elle a été en grande panne d'inspiration et d'adresse (19/62 au tir dont 3/19 à trois-points), à l'image de Marine Fauthoux (7 points à 2/12) ou de Gabby Williams (13 points à 6/15), pourtant étincelante face à l'Australie (23 points).

Après un jour de repos, samedi, l'équipe de France devra se reprendre contre le Mali, dimanche 25 septembre (6h30), pour se rapprocher des quatre premières places du groupe, qualificatives pour les quarts de finale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.