Mondial de basket 2022 : dominées par les Chinoises, les Bleues encore éliminées avant les demi-finales

L'équipe de France a été éliminée par la Chine (85-71), jeudi, et s'arrête en quarts de finale du Mondial pour la sixième Coupe du monde consécutive.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Française Marine Fauthoux face à la Chine lors du quart de finale de la Coupe du monde, à Sydney (Australie), le 29 septembre 2022. (MAXPPP)

Le dernier carré se refuse encore et toujours à l'équipe de France. Son parcours à la Coupe du monde s'est de nouveau arrêté en quarts de finale, jeudi 22 septembre, pour la sixième édition consécutive. A Sydney (Australie), les Bleues ont subi la supériorité de la Chine (85-71) et ne remporteront pas de deuxième médaille mondiale après le bronze de 1953.

Soulagé de ne pas tomber sur les Etats-Unis, mercredi, Jean-Aimé Toupane formulait alors un rêve : "Jouer la Chine, il y a une petite fenêtre. A nous d'en faire un portail", disait le sélectionneur avant la rencontre. Le portail a failli s'ouvrir. Les Françaises ont sans doute réalisé leur meilleure prestation du Mondial malgré l'élimination. Malheureusement, elles n'ont pas réussi à saisir les opportunités aux moments clés du match et n'ont quasiment jamais mené au score (3'37'' au total).

Le 3e quart-temps en forme d'occasion ratée

En fin de troisième quart-temps, sous l'impulsion de Marine Fauthoux (19 points), la France a eu l'occasion de repasser devant ou au moins d'égaliser (56-57, 26e). Au milieu du dernier acte, elle a encore manqué ce panier si précieux qui aurait pu faire basculer la rencontre, avant que la Chine ne reprenne ses distances (66-78, 37e). Encore une fois.

Car si les Bleues n'étaient pas loin de créer l'exploit, elles ont tout de même couru après le score pendant quasiment quarante minutes, hormis en tout début de match (12-6, 5e), grâce à l'agressivité de Gabby Williams (17 points). Comme face à la Serbie (68-62), mardi, elles ont davantage été en réaction qu'en action.

Les coéquipières d'Alexia Chartereau (10 points) ont été rapidement bousculées par la folle intensité chinoise, agressées défensivement, et dominées au rebond (6 rebonds offensifs et 14 points sur deuxième tentative dans le premier quart-temps). La Chine, portée par l'adresse de Meng Li (23 points), a su faire fructifier cet avantage en points. Malgré le panier primé au buzzer du premier quart-temps de Mamignan Touré (25-25, 10e), les Chinoises ont ensuite repris de la marge à la pause (50-39) dans le sillage de Sijing Huang (18 points). 

Menées de cinq points à moins d'une minute de la fin du premier quart-temps, les Françaises reviennent in extremis à égalité après un tir à deux points de Marine Fauthoux et un shoot à trois points stratosphérique au buzzer de Mamignan Touré.

À constamment faire le yoyo, l'équipe de France s'est fatiguée face à une adversité et une intensité qu'elle n'avait pas encore rencontrées depuis le début de la compétition. Ecrasées par cette même équipe, en février, au tournoi de qualification (103-70), les Tricolores avaient tenté de trouver une riposte, en intégrant Ana Tadic (1,98 m) dans le cinq de départ à la place de Marième Badiane, ou en utilisant Helena Ciak (1, 97 m) pour répondre à la taille chinoise (deux joueuses à plus de 2 m). Cela n'a pas suffi.

À bout de souffle et sans solutions, la France est défaite logiquement (85-71) par des Chinoises bien plus solides dans tous les secteurs du jeu. Un dernier panier de Meng Li permet à la Chine de rejoindre les demi-finales et de signer la fin de parcours pour les Bleues.

Il manquait trop de choses à cette équipe de France pour espérer rallier les demi-finales et décrocher une quatrième médaille internationale consécutive (Euro 2019 et 2021, JO 2021). Avec six absentes et un premier tour très relevé, la qualification en quarts de finale n'était déjà pas acquise d'avance. Les regards sont désormais tournés vers l'été 2023 et le prochain Eurobasket, dernière étage de la fusée avant les Jeux olympiques de Paris 2024.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.