Basketball : trois membres de la fédération malienne suspendus après la publication d'un rapport sur des allégations d'abus sexuels

Trois cadres de la fédération malienne de basketball ont été suspendus après la publication mardi d'un rapport indépendant sur des allégations d’abus sexuels au sein de l'organisation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une vaste affaire d'abus sexuelles secoue le basket malien depuis juin 2021. (ARTUR WIDAK / NurPhoto via AFP)

Une vaste affaire d'abus sexuels secoue le basket malien. La Fédération internationale de basketball (FIBA) a publié mardi 14 septembre 2021 un rapport indépendant sur la Fédération malienne de basket (FMBB) commandé après les allégations d'abus sexuels dans le basket malien énoncées dans un article du New York Times en juin dernier.

À la suite de la publication de ce rapport, trois membres de la fédération malienne ont été suspendus : l'entraîneure assistante des U19 Fanta Diallou, le secrétaire général Seydou Maiga et le vice-président Amadou Traore."Des décisions supplémentaires seront prises le moment venu par les organes compétents de la FIBA", a précisé la fédération internationale dans un communiqué.

Intimidation et maltraitances

Dans son rapport, l'équipe mandatée par la FIBA dénonce les obstructions de la fédération malienne. L'enquête, menée par le juriste Richard McLaren, souligne que "la FMBB a joué un rôle dans ces efforts d'intimidation des témoins et d'autres actions visant à entraver l'enquête, y compris des témoignages contradictoires, évasifs et mensongers de plusieurs responsables de la FMBB, dont le président (Harouna) Maiga." 

Elle confirme la gravité des faits, soulevant l'existence au sein de la FMBB d'une "acceptation institutionnalisée de la maltraitance des joueuses. Et ni action ni effort n'ont été tentés pour reconnaître ou corriger cela." 

D'autres cadres concernés

L'équipe de juristes a également annoncé avoir des "preuves directes que l'entraîneur (Amadou) Bamba a agressé sexuellement plusieurs joueuses, en plus d'autres formes de harcèlement et d'intimidation". En juillet, Bamba, le sélectionneur de l'équipe féminine malienne des moins de 18 ans, avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour "pédophilie, tentative de viol et attentat à la pudeur".

Les enquêteurs expliquent enfin avoir "recueilli des preuves concernant d'autres personnes et événements préoccupants", notamment contre "le président de la FMBB, Maiga, provisoirement suspendu par la FIBA au cours de l'enquête indépendante pour sa conduite d'entrave à l'enquête et pour avoir menti aux enquêteurs au sujet de sa connaissance antérieure d'abus […]".

Aucune preuve contre le président de la FIBA

L'enquête n'a cependant trouvé "aucune preuve directe" à l’encontre de l’actuel président de la FIBA, Hamane Niang. Ce dernier avait été accusé par le The New York Times d’avoir fermé les yeux sur des cas d'abus sexuels, lorsqu’il était le patron de la FMBB (de 1999 à 2007) puis le ministre des Sports du Mali (de 2007 à 2011). Démis de ses fonctions le temps de l'investigation, Hamane Niang, innocenté par le rapport, a annoncé reprendre "dès à présent" son poste au sein de la FIBA précisant qu'il apportait son "soutien personnel et inconditionnel aux victimes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.