Basket : à deux semaines du début de l'Euro, la France s'offre une quatrième victoire consécutive face à la Belgique

Pour leur dernier match de préparation à l'Euro, qui débute le 1er septembre, les Français ont tenu leur rang face aux Belges, jeudi, à Montpellier. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
A Montpellier, l'équipe de France, portée une nouvelle fois par Evan Fournier s'est imposée face à la Belgique, pour son dernier match de préparation à l'Euro, le 18 août 2022. (MAXPPP)

Dernier test réussi pour les hommes de Vincent Collet avant le début de l'Euro. L'équipe de France s'est imposée 90-71, jeudi 18 août, au Sud de France Arena de Montpellier, face aux Belges, en match amical. Après avoir été dominés sur le premier quart-temps (24-19), les Bleus d'Evan Fournier, vice-champions olympiques à Tokyo, ont repris les commandes dès la reprise pour ensuite prendre le large au score.Tout au long du match, les Bleus se sont réglés en attaque et ont consolidé leur défense. 

Avec 53 % de réussite aux tirs (30/56), les Bleus ont surtout fait parler leur adresse à mi-distance et dans la peinture (19/30 à deux points, à 63 %), à l'inverse de Belges beaucoup plus poussifs sous l'arceau (40%) pour les Belges. Les Tricolores, plus solides et plus précis que leurs voisins belges, ont été portés par un homme, Thomas Heurtel. Le meneur biterrois a marqué 13 points (2 rebonds) et délivré 6 passes décisives. A ses côtés, Evan Fournier a complété la paire en inscrivant 12 points (5 rebonds).

Un début de match moins convaincant

Le début de match, sous pression des Belges, n'a pas plu à Evan Fournier. "On a démarré un peu mollement. On ne peut pas se permettre de faire ça. On est l’équipe de France, on a un statut. On sort de gros JO. Les équipes ont faim contre nous et c’est normal. Aux championnats d’Europe, il n’y a pas de petites équipes, et en poule on va avoir de grands matchs, et il faut qu’on les entame mieux. Après, on les a à l’usure, mais sur la durée d’un championnat d’Europe, c’est là où tu as besoin de bien commencer", a réagi au micro de beIN Sports l'arrière des Bleus, mitigé, malgré la victoire. 

Pour lui, cette mise en route difficile est notamment la conséquence d'une forme de "relâchement" après la belle victoire des Bleus contre l’Italie il y a deux jours, et d'une accumulation de "fatigue" après un "cycle" intense de huit jours de préparation.

Après leur victoire facile face aux Pays-Bas, puis leur victoire en aller-retour face aux Italiens, les Bleus enchaînent donc un sans faute dans leur préparation à l'Euro, et engrangent de la confiance. Avant le début de la compétition européenne (1er au 18 septembre 2022), l'équipe de France n'aura pas le temps de se refroidir avec deux matchs éliminatoires pour la Coupe du monde, d’abord contre la République-Tchèque le 24 août puis contre la Bosnie-Herzégovine trois jours plus tard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.