Cet article date de plus de neuf ans.

À deux heures de l'arrivée, l'Audi n°1 bien partie pour rafler les 24 Heures du Mans

L'équipage Lotterer, Fässler et Tréluyer s'apprête à offrir à Audi le premier sacre d'une voiture hybride. Sa principale concurrente, l'Audi n°2 pilotée par Allan McNish, a heurté le rail de sécurité peu après midi. Provoquant une petite interruption de la course.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Domination écrasante pour la marque allemande depuis que sa principale rivale, l'écurie Toyota, s'est retrouvée hors-course avec le spectaculaire accident d'Anthony Davidson, hier vers 20 heures. Malgré la sortie de piste de McNish, les deux Audi hybrides conservent les deux premières places. Benoît Tréluyer possède désormais un confortable tour d'avance sur l'équipage de l'Audi n°2. Une troisième Audi complète le podium, la R18 n°4 d'Oliver Jarvis. Neel Jani parvient à hisser la première concurrente de la marque aux quatre cercles, la Lola-Toyota n°12, à la 4e place... Mais à sept tours.

L'état de santé d'Anthony Davidson, le pilote Toyota malheureux, est rassurant. Avec deux vertèbres fêlées, il quittera l'hôpital lundi et entamera une rééducation de trois mois, selon son écurie. Son accident écourte néanmoins sa fin de saison.

Claissement à 13 heures, à 2 heures de la fin de la course :

Audi R18 e-tron n°1 — B. TréluyerAudi R18 e-tron n°2 — A. McNishAudi R18 ultra n°4 — O. JarvisLola-Toyota n°12 — N. JaniAudi R18 ultra n°3 — M. GenéHonda HPD-ARX n°22 — P. Dumbreck

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.