Automobile : Renault veut passer au tout électrique d'ici 2030

Publié
Automobile : Renault veut passer au tout électrique d'ici 2030
France 3
Article rédigé par
S. Soubane, M. Martel, A. Zouioueche, F. Fontaine, France 3 Normandie - France 3
France Télévisions

Pendant la crise sanitaire, les ventes de voitures à zéro émission ont bondi. Dans cette optique, Renault veut aller encore plus loin et souhaite passer au tout électrique d'ici 2030, soit dans huit ans.

Dans l'usine Renault alpine de Dieppe, le futur modèle haut de gamme de la marque a été présenté vendredi 28 janvier en présence du ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. Il s'agira d'un SUV 100 % électrique 100 % français. Pour les 400 employés du site, menacé de fermeture il y a deux ans, c'est un soulagement, mais aussi une fierté. En pleine métamorphose, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi mise tout sur l'électrique : 23 milliards d'euros seront investis sur cinq ans pour la création de nouveaux modèles.Le groupe promet des créations d'emploi.

Des constructeurs inquiets

Alors que l'Europe impose la fin des ventes des voitures thermiques en 2035, la marche forcée du tout électrique inquiète certains constructeurs. "Il va falloir transformer toutes les usines très rapidement. (...) C'est la brutalité du changement qui crée le risque social", s'inquiète Carlos Tavares, PDG de Stellantis dans Les Échos. Par ailleurs, plusieurs milliers d'emplois directs et indirects sont menacés dans toute l'Europe. En effet, un moteur électrique contient cinq fois moins de pièces qu'un moteur thermique. Moins de main d'œuvre est donc nécessaire pour le fabriquer. Au-delà des constructeurs eux-mêmes, le 100 % électrique menace toute une filière de sous-traitants, comme certaines fonderies et équipementiers spécialisés dans les moteurs thermiques.

Parmi nos Sources

- Filière automobile et mobilité 

- Groupe Stellantis / Les Échos 

- Groupe Renault 

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.