Cet article date de plus de sept ans.

Porsche en pole position à Spa

La Porsche n°14 pilotée par le Français Romain Dumas, le Suisse Neel Jani et l'Allemand Marc Lieb a réalisé vendredi le meilleur temps des qualifications des Six Heures de Spa et partira samedi en pole position de la deuxième manche du championnat du monde d'endurance.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Porsche 919 Hybrid N.14 dans le raidillon de l'eau rouge à Spa

Grâce à un très bon tour réalisé par Marc Lieb (2:00.334), la Porsche 919 Hybrid a devancé la Toyota TS040 Hybrid du Suisse Sébastien Buemi et l'Audi R18 e-tron Quattro de l'Allemand André Lotterer. La marque allemande, qui effectue son retour en championnat du monde d'endurance après plusieurs années d'absence, se pose ainsi en rivale plus que crédible d'Audi qui domine la discipline ces dernières années, et de sa concurrente Toyota.

L'écurie japonaise avait remporté la première manche de la saison il y a deux semaines à Silverstone grâce au Suisse Sébastien Buemi, pilote de réserve de Red Bull en F1, au Français Nicolas Lapierre et au Britannique Anthony Davidson. Ce trio a pris la deuxième place des qualifications et n'a pu inquiéter la Porsche sur un circuit spadois légèrement humide. 

Déjà décevants à Silverstone, les pilotes Audi ont à nouveau inquiété leurs supporteurs vendredi. Le trio Fassler-Lotterer-Tréluyer a concédé près de deux secondes au tour à la Porsche, qui avait déjà fait parler sa vélocité dans la 2e séance d'essais libres

Qualifications (moyenne des meilleurs temps des deux pilotes en lice)

1. Dumas-Jani-Lieb (FRA-SUI-GER/Porsche 919 Hybrid) en 2:01.198
2. Davidson-Lapierre-Buemi (GBR-FRA-SUI/Toyota TS 040 - Hybrid ) 2:01.836
3. Fassler-Lotterer-Tréluyer (SUI-GER-FRA/Audi R18 e-tron quattro) 2:02.499
4. 4. Wurz-Sarrazin-Nakajima (AUT-FRA-JPN/Toyota TS040 Hybrid) 2:03.177
5. Webber-Bernhard-Hartley (AUS-GER-NZL/Porsche 919 Hybrid) 2:03.672
...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.