Cet article date de plus de neuf ans.

Heidfeld repasse par la case Le Mans

"Depuis ma participation au Mans en 1999, je savais que je reviendrai dans la compétition d'endurance". Jeune loup du team Mercedes en 1999, Nick Heidfeld avait vécu une drôle d'expérience avec des flèches d'argent volantes (NDLR : deux CLR avaient décollé en piste, provocant le retrait de l'équipe). Parti sous les cieux de la F1 plusieurs saisons, l'Allemand en a terminé avec l'élite du sport-auto. Il revient cette année en endurance via le team Rebellion Racing.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Malgré ses 184 courses en formule 1, Nick Heidfeld fera presque figure de débutant dans le nouveau championnat du monde d'endurance (WEC). Il sera pourtant l'un des piliers de l'écurie suisse qui devrait engager deux Lola-Toyota cette saison. L'Allemand est assuré de disputer les trois premières courses de la saison, les 12 heures de Sebring (Etats-Unis) le 17 mars, les 1000 km de Spa (Belgique) le 5 mai et les 24 Heures du Mans les 16 et 17 juin. "Je suis impatient de relever ce nouveau défi et j'appréhende la première course à Sebring", a déclaré Heidfeld qui fera équipe avec Nicolas Prost et Neel Jani. Dans l'autre voiture, Rebellion a choisi de faire confiance à Jeroen Bleekemolen, Andrea Belicchi et Harold Primat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.