GP d'Autriche : Max Verstappen et sa Red Bull surclassent Valtteri Bottas et Lando Norris

Le Néerlandais Max Verstappen a remporté le GP d'Autriche sur le Red Bull Ring en devançant la Mercedes de Valtteri Bottas et la McLaren de Lando Norris.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Néerlandais Max Verstappen a remporté au volant de sa Red Bull, le Grand Prix d'Autriche, dimanche 4 juillet 2021. (FLORENT GOODEN / DPPI / AFP)

Après avoir réalisé sa troisième pole position d'affilée samedi, Max Verstappen a remporté sa cinquième victoire de la saison, dimanche 4 juillet, sur le Red Bull Ring, cadre du Grand Prix d'Autriche. Le pilote Red Bull a largement dominé les débats devant les monoplaces du Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) et du Britannique Lando Norris (McLaren). La deuxième Mercedes, celle de Lewis Hamilton, a terminé quatrième, bien loin du rythme imposé par le Néerlandais. Un succès vite dessiné dans le premier quart de course pour le pilote de 23 ans, qui a fini avec 18 secondes d'avance.

La voie semble se dégager au classement du championnat du monde pour Max Verstappen. Après cette neuvième manche de la saison, il dispose déjà d'un matelas d'avance confortable de 32 unités (182 points) sur le septuple champion du monde Lewis Hamilton (150 points), son principal adversaire dans la course au titre.

Max Verstappen seul au monde

Sur le Red Bull Ring de Spielberg, Max Verstappen n'a pas aperçu très longtemps la concurrence dans ses rétroviseurs. Déjà vainqueur la semaine dernière du GP de Styrie sur la même piste, le pilote Red Bull a réalisé la passe de trois victoires consécutives, en comptant son succès en France. Celle-ci étant sans doute la plus facile à obtenir. Avec un départ "propre", mis à part un bref passage de la voiture de sécurité après l'abandon d'Esteban Ocon consécutif à un accrochage avec Antonio Giovinazzi, le Néerlandais a vite creusé l’écart sur ses principaux rivaux.

L'impuissance des deux Mercedes de Valtteri Bottas (2e) et Lewis Hamilton (4e) a contrasté avec la sensation de plénitude et de puissance absolue de Max Verstappen sur la ligne d'arrivée. "La voiture était surréaliste. [...] Pour être honnête, je me suis surpris moi-même de réussir à faire ce type de course aujourd'hui. [C'est] un incroyable travail réalisé par tous, d'avoir été capable de briller à ce niveau. On est arrivés ici en tant que favoris, mais ce n'est jamais simple de défendre ce statut." Avant d'ajouter : "Je savais que si je passais le restart et le premier tour en tête, je pouvais faire ma propre course..."

Souverain de bout en bout, Max Verstappen a réalisé le premier Grand Chelem de sa carrière, avec une pole position, le succès en course et le tour le plus rapide en 1'06''200, lui permettant d'ajouter le point bonus à ses 25 de la victoire.

Lando Norris confirme, Pierre Gasly dans le dur 

La jeune garde confirme aussi derrière lui avec Lando Norris, le pilote McLaren, parti deuxième derrière le Néerlandais. Malgré un début de course en demi-teinte, marqué par son tassement sur le Mexicain Sergio Perez (Red Bull) dans un virage, le Britannique de 21 ans a géré la pression avec brio. Relégué au troisième rang au 21e tour par Lewis Hamilton, il a fait preuve de patience derrière les deux Mercedes et profité de la perte de rythme de son aîné pour le doubler au 53e tour. Suffisant pour accrocher un nouveau podium, déjà son troisième de la saison, qui lui permet de jouer un rôle d'outsider avec une quatrième place au classement des pilotes (101 points).

Tout le contraire des deux Français qui subissent une mauvaise passe en ce moment. La sortie de piste précipitée d'Esteban Ocon est venue confirmer les doutes du Tricolore sur son Alpine, lui qui n'a plus marqué de points lors des trois dernières courses. Pour Pierre Gasly, parti sixième au volant de son Alpha-Tauri, la donne a été légèrement différente, mais pas forcément plus heureuse. Il a finalement terminé neuvième avec des pneus "softs" après une stratégie à deux arrêts.  

Prochain rendez-vous dans deux semaines, le 18 juillet, sur le circuit de Silverstone, deuxième maison des Mercedes et de Lewis Hamilton, pour la dixième course de la saison. Une avant-dernière occasion de rebattre les cartes avant une pause estivale de trois semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.