Cet article date de plus de cinq ans.

GP d'Australie : Rosberg (Mercedes) s'impose devant Hamilton et Vettel, Grosjean 6e

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Australie de Formule 1, dimanche à Melbourne, devant son coéquipier britannique Lewis Hamilton parti en pole position et son compatriote Sebastian Vettel (Ferrari). Le Français Romain Grosjean (Haas) a terminé 6e pour le premier Grand Prix de l'écurie américaine en F1.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nico Rosberg (Mercedes), vainqueur du Grand Prix d'Australie, avec son coéquipier Lewis Hamilton (2e). (PETER PARKS / AFP)

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Australie en ouverture de la saison de F1, dimanche à Melbourne, devant son coéquipier britannique Lewis Hamilton parti en pole position et son compatriote Sebastian Vettel (Ferrari), leader en début de course. C'est la 15e victoire de Rosberg en F1, dont quatre d'affilée puisqu'il avait remporté les trois dernières manches de la saison 2015. 

Cette première manche de la saison 2016 a été momentanément interrompue à la suite d'un énorme accrochage entre l'Espagnol Fernando Alonso (McLaren) et le Mexicain Esteban Gutiérrez (Haas), au 17e tour. Les deux pilotes sont sortis indemnes de cet accident très spectaculaire. L'autre pilote Haas, le Français Romain Grosjean, a terminé dans les points (6e) pour le premier GP disputé par l'écurie américaine en F1.

Grâce à une stratégie parfaite, le vice-champion du monde allemand a profité au mieux de l'interruption de la course provoquée par l'accrochage entre Alonso et Gutiérrez, car elle a permis aux pilotes de changer les pneus dans les stands. Hamilton, très mal parti de la pole position, était 6e à la fin du premier tour. Il est bien remonté par la suite mais a failli être dépassé à deux tours de la fin par Vettel, qui a raté son dépassement sur le triple champion du monde en titre.

La 4e place, au pied du podium, a été prise par la Red Bull à moteur Renault, mais désormais siglé TAG Heuer, de l'Australien Daniel Ricciardo, le héros local, devant le Brésilien Felipe Massa (Williams). Les deux Renault (ex-Lotus) de Jolyon Palmer et Kevin Magnussen ont terminé aux portes des points, respectivement 11e et 12e de cette course fantastique, pleine de rebondissements et de manoeuvres osées, qui a ouvert en beauté la saison 2016 de F1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.