Cet article date de plus de quatre ans.

Formule 1 : chez Sauber, une année axée sur Wehrlein

Manque d'expérience, déficit de performance. L'écurie Sauber n'a pas les faveurs des pronostics pour cette nouvelle saison. Deux petits points. C’est le score de l’écurie suisse la saison passée, sur les 2121 points possibles. Alors que la Formule 1 fait son retour ce week-end à Melbourne avec le Grand Prix d'Australie, revue d'effectif chez une équipe qui mise sur le jeune Pascal Wehrlein (22 ans) mais à la voiture encore trop faible...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pascal Wehrlein n'a pas beaucoup roulé lors de ces essais après son accident. (HOCH ZWEI / ITALY PHOTO PRESS / HOCH ZWEI)

L'exercice 2016 a donc été sauvé dans les derniers instants lors de l’avant-dernier Grand Prix, au Brésil, grâce à Felipe Nasr (9e). Cette année, le pilote brésilien n’est plus là et aux côtés du Suédois Marcus Ericsson, l’écurie suisse a décidé de miser sur l’un des pilotes montants, l’Allemand Pascal Wehrlein.

Deux pilotes intéressants mais destinés aux dernières places…

Mais si l’ex-pilote Manor arrive pour faire ses gammes, il sera difficile pour lui de se mêler à la course parmi les grands cette saison encore. Forfait pendant un long moment après son accident évitable à la Race of Champions, Pascal Wehrlein devra néanmoins confirmer sa bonne première saison.

C’est d’ailleurs ce que l’on a pu observer sur les essais hivernaux. L’écurie a accumulé les tours, à l’image de Marcus Ericsson - pilote en ayant effectué le plus lors de la dernière séance d’avant-saison, le 10 mars – mais sans gros enseignement ou plutôt une confirmation : avec une 9e place (sur 10 pilotes), la saison va être longue en queue de peloton.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.