F1 : Max Verstappen s'adjuge le Grand Prix de Hongrie, dimanche noir pour Pierre Gasly et Esteban Ocon

Le Néerlandais a remporté son neuvième Grand Prix de l'année, dimanche, sur le Hungaroring de Budapest devant Lando Norris et Sergio Pérez. Pas vernis, les Français ont eux stoppé leurs machines dès le premier tour.
Article rédigé par Gabriel Joly, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Néerlandais Max Verstappen durant les qualifications du Grand Prix de Hongrie, le 22 juillet 2023. (BEATA ZAWRZEL / AFP)

La réponse du tac au tac du champion du monde en titre. Privé de la pole position par Lewis Hamilton (Mercedes), Max Verstappen s'est imposé, dimanche 23 juillet, au Grand Prix de Hongrie. Deuxième sur la grille, le Néerlandais a pris les commandes dès le départ tandis que le Britannique rétrogradait derrière les deux McLaren. 70 boucles de circuit en tête plus tard, le pilote Red Bull a achevé sa balade dominicale avec une neuvième victoire de la saison en poche (sur onze courses), la douzième de rang pour son écurie, un record.

Max Verstappen a probablement eu le temps d'observer la bataille pour le podium dans ses rétroviseurs. Deuxième à une dizaine de tours de la fin, Lando Norris (McLaren) a vu son avance sur Sergio Pérez (Red Bull) se réduire à mesure que ses pneus se dégradaient. Mais le Mexicain, mis sous pression dans le même temps par Lewis Hamilton, n'est jamais parvenu à le dépasser, se contentant finalement de la troisième marche sur la boîte.

Le naufrage Alpine

De leur côté, les Français d'Alpine ont connu un après-midi noir sur le Hungaroring. Esteban Ocon et Pierre Gasly ont été contraints de couper leur moteur d'entrée, après un accrochage dès le premier virage. Percutée par Daniel Ricciardo (AlphaTauri), lui-même touché par Guanyu Zhou (Alpha Romeo), la monoplace du premier a escaladé celle du second, causant d'importants dégâts sur les deux voitures.

"Mon siège s'est cassé en deux avec l'impact, c'était violent. [Cet incident] est la conséquence de partir aussi loin, dans le paquet, car tout le monde prend beaucoup de risques pour rentrer dans les points", a commenté Esteban Ocon, "écœuré" au micro de Canal+ alors que les deux coéquipiers avaient réalisé les 12e et 15e temps des qualifications, samedi.

"C'est plus que malheureux de se retrouver arrêtés dès le premier tour, a renchéri Pierre Gasly. Les choses ne s'alignent pas pour nous. Il va falloir vite arrêter cette série d'événements qui nous arrive en ce moment". Il s'agit du troisième double abandon de l'écurie tricolore cette saison, le deuxième consécutif après Silverstone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.