Cet article date de plus d'un an.

F1 : Max Verstappen remporte le Grand Prix de Monaco sous la pluie, premier podium pour Alpine cette saison grâce à Esteban Ocon

Le Néerlandais a décroché sa quatrième victoire cette saison après une course parfaite dans la Principauté, dimanche.
Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Max Verstappen à l'arrivée du Grand Prix de Monaco, le 28 mai 2023. (JEFF PACHOUD / AFP)

Et à la fin, c'est Max Verstappen qui gagne. Le pilote Red Bull a remporté sans trembler le Grand Prix de Monaco, dans les rues de la Principauté, dimanche 28 mai. Impérial, il devance Fernando Alonso et Esteban Ocon, qui décroche le premier podium de la saison pour Alpine après un joli coup de poker pour chausser les bons pneus sous la pluie avant le reste du peloton. Il s'agit du troisième podium pour le Français en carrière, le premier depuis sa victoire en Hongrie à l'été 2021.

Même la pluie ne vient pas le perturber. Sur la piste étroite de Monaco, le Néerlandais a maîtrisé sa course. Après une bonne impulsion à l'extinction des feux, il a fait la course en tête, loin devant les autres pilotes. Rentré aux stands au bon moment sous une pluie battante pour chausser des pneus adaptés, alors qu'il ne s'était pas encore arrêté, il a roulé sans pression vers l'arrivée. 

Avec ce quatrième succès cette saison, le 39e de sa carrière, il égale Sebastian Vettel en tête du classement du plus grand nombre de victoires pour l'écurie autrichienne. Et il creuse son avance en tête du championnat des pilotes, avec 39 points d'avance sur son dauphin, son coéquipier Sergio Pérez. Le Mexicain échoue 16e après une course très difficile (cinq arrêts aux stands).

Ocon danse sous la pluie

Derrière l'intraitable Red Bull n°1, l'exploit du jour vient des rangs tricolores, avec le podium d'Esteban Ocon pour Alpine. Troisième sur la grille après avoir bénéficié de la pénalité de Charles Leclerc, le pilote normand a été solide pour résister aux nombreuses attaques de Carlos Sainz, venu le percuter par derrière au 12e tour. En fin de course, alors que la pluie arrivait et qu'il était bloqué un peu plus loin dans le peloton, il a été le premier à plonger dans les stands pour chausser des pneus intermédiaires, adaptés à une piste mouillée, et récupérer la troisième place au jeu des arrêts. 

"On l'a fait, c'est un super week-end ! On n'a pas fait un faux pas, on a attaqué au bon moment. Je savoure ce podium, j'espère que c'est le premier d'une longue liste", a-t-il exulté à l'arrivée. Son coéquipier Pierre Gasly finit à la 7e place, lui aussi dans les points, pour un très bon dimanche dans le clan tricolore.

Entre le Néerlandais et le Français, l'expérimenté Fernando Alonso finit à la deuxième place, son meilleur résultat cette saison, et grimpe sur son cinquième podium en six courses. Il confirme la très bonne forme de son écurie Aston Martin, toujours accrochée à la deuxième place du classement constructeur, malgré l'abandon de Lance Stroll dans une fin de Grand Prix mouvementée, marquée par plusieurs têtes à queue et sorties de piste sur le bitume détrempé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.