Cet article date de plus d'un an.

F1 : Max Verstappen en pole position à domicile au GP des Pays-Bas

Le pilote Red Bull a signé le meilleur temps des qualifications, devant les deux Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz.

Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Max Verstappen (Red Bull) durant la troisième séance d'essais libres du Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort, le 3 septembre 2022 (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

A Zandvoort, c'est bien Supermax ! Comme la saison passée, Max Verstappen a dominé la séance de qualifications, samedi 3 septembre. Le leader du championnat du monde a devancé d'un souffle son principal rival cette saison, Charles Leclerc (Ferrari), et le coéquipier du Monégasque, Carlos Sainz. Les trois voitures de tête se tiennent en moins d'un dixième, la promesse d'une course acharnée dimanche aux Pays-Bas, sur les terres du champion du monde en titre. Les Français Pierre Gasly (AlphaTauri) et Esteban Ocon (Alpine) sont respectivement 11 et 12e.

La tâche a pourtant été loin d'être facile pour Verstappen, plombé vendredi par une panne de boîte de vitesses, et qui n'a pu effectuer autant de rodage qu'il le souhaitait. Mais le Néerlandais est parvenu à renverser la situation d'un rien. Les Ferrari, aux commandes lors des essais libres la veille, ont répondu présent, bien plus qu'une semaine plus tôt en Belgique.

Plus faible écart de la saison en qualifications

Mais porté par un public déchaîné et même parfois au-delà des limites - la séance a été un temps interrompue à cause d'un fumigène lancé sur la piste -, le pilote Red Bull a su trouver le léger surplus d'agressivité qu'il fallait pour devancer Leclerc de 21 petits millièmes de seconde, le plus faible écart pour une pole position cette saison.

Il fallait avoir le cœur et les nerfs bien accrochés jusqu'au bout de la séance avec six pilotes à même de pouvoir se disputer le meilleur temps. Outre le trio de tête, les deux Mercedes et l'autre Red Bull de Sergio Pérez ont semblé en mesure de bouleverser la hiérarchie à pneus équivalents. Mais Pérez (5e) a gâché la dernière tentative de Lewis Hamilton (4e) et George Russell (6e) en sortant de la piste dans les derniers instants. Le départ dimanche, au bout d'une des lignes droites les plus courtes du calendrier, pourrait faire des étincelles.

Derrière le peloton pour la gagne, la course pour être le "meilleur des autres" a souri à McLaren, avec Lando Norris, 7e. Tir groupé teinté d'infortune pour le clan français : Pierre Gasly (Alpha Tauri) partira 11e devant les deux Alpine d'Esteban Ocon et Fernando Alonso. Petit motif de consolation pour l'écurie tricolore, au cœur de nombreux regards après le dénouement du dossier Oscar Piastri vendredi, Norris jouera la course quasiment en solitaire pour rapporter des points aux siens avec la 17e place de Daniel Ricciardo. Autre prétendant au baquet vacant la saison prochaine chez Alpine, Mick Schumacher (Haas) a signé un joli 8e temps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.