MotoGP : les scénarios pour que Fabio Quartararo remporte son premier titre de champion du monde

Large leader du Championnat du monde des pilotes, Fabio Quartararo peut être sacré champion du monde de MotoGP dès dimanche à Misano.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le pilote français Fabio Quartararo au Grand Prix d'Espagne, samedi 1er mai 2021. (GIGI SOLDANO / DPPI / AFP)

Fabio Quartararo est un homme lucide. Deuxième du Grand Prix des Amériques à Austin, le Français a bien fait "un très, très grand pas" vers le titre de champion du monde en MotoGP, le tout premier pour un pilote français. Au guidon de sa Yamaha, le Niçois possède une avance très confortable (52 points) sur l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati) à trois courses de la fin de la saison.

Il pourrait même être couronné dès dimanche 24 octobre, sur le circuit de Misano en Italie. Quel résultat suffirait au bonheur du "Diablo" ? Les options sont nombreuses, mais Fabio Quartararo s'est quelque peu compliqué la tâche lors des qualifications, samedi. Eliminé au premier tour des qualifications, il s'élancera en quinzième position. Bagnaia, lui, sera en pole.

Finir devant Bagnaia, quoi qu'il arrive

Un premier scénario, simple, se dessine. Si Fabio Quartararo devance "Pecco" Bagnaia sur le tracé transalpin dimanche, il sera sacré, peu importe le résultat des deux hommes. Avec 52 points d'avance sur son dernier rival dans la course au titre, le Français dispose d'un solide matelas puisqu'une victoire rapporte 25 points. Un meilleur résultat que le pilote Ducati et Quartararo ne pourrait plus être rejoint.

Terminer derrière Bagnaia pourrait suffire

Terminer derrière Francesco Bagnaia pourrait aussi être suffisant pour Fabio Quartararo en Émilie-Romagne. Il lui faudra pour cela finir juste derrière son rival, et que les deux hommes terminent hors du podium. Le quatrième d'une course reçoit 13 points au championnat du monde, le cinquième prend 11 points, le sixième 10 points et ainsi de suite jusqu'à la 15e place, qui rapporte un point. Si Quartararo termine une place derrière Bagnaia, le titre sera assuré.

Même le cas très improbable d'une égalité parfaite de points à la fin de la saison lui serait favorable. Avec cinq courses remportées, le critère pour départager deux pilotes ex aequo au classement, il ne pourra pas être repris par Bagnaia, qui n'en compte que deux.

Le classement pilotes complet de la MotoGP

Si Bagnaia termine sur le podium et que Quartararo termine juste derrière lui, il faudra attendre le Grand Prix d'Algarve, le 7 novembre pour espérer voir le Français sacré. Les trois premières places offrent en effet 25, 20 et 16 unités, un écart qui permettrait à Bagnaia de prolonger un peu plus la lutte pour le titre. L'Italien s'était d'ailleurs imposé le même circuit, utilisé plus tôt cette saison pour le Grand Prix de Saint-Marin. Mais Fabio Quartararo avait terminé deuxième.

La lutte entre Fabio Quartararo (Yamaha, à droite) et son dernier rival au Championnat du monde des pilotes MotoGP Francesco Bagnaia (Ducati, à gauche), ici lors du Grand Prix d'Italie le 30 mai 2021 (CLAUDIO GIOVANNINI / ANSA via MaxPPP)

Trois opportunités pour Quartararo, et autant de chances de son côté

Si le prodige français ne pouvait conclure l'affaire dès le prochain Grand Prix, il disposerait encore de deux rendez-vous pour boucler l'affaire et décrocher le titre. Le 7 novembre, le circuit de Portimão au Portugal lui donnerait les faveurs des pronostics, lui qui s'est imposé dans l'Algarve sur le même tracé en début de saison. La dernière course du calendrier, le 14 novembre à Valence lui avait moins souri l'an passé, puisqu'il y avait abandonné.

Plus largement, les pistes espagnoles, sur lesquelles il a pourtant été biberonné durant son adolescence lui ont étonnement moins réussi en 2021 : 13e à Jérez durant lequel il avait souffert du bras au point de devoir être opéré du syndrome des loges, 6e en Catalogne, et 8e en Aragon, trois des quatre seules courses terminées hors du top 5 cette saison pour le pilote Yamaha.

Mais outre son avance conséquente, Fabio Quartararo a un autre atout majeur entre ses mains. Le pilote français est le seul à ne pas avoir abandonné une seule fois cette saison, attestant de la fiabilité de sa moto.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fabio Quartararo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.