Cet article date de plus d'un an.

David Castera: "Alonso, le petit gâteau en plus!"

Fés, nord-est marocain. La base opérationnelle du rallye du Maroc, dernière manche de la Coupe du Monde de rallye raid. Traditionnelle répétition générale du Dakar. Autos, motos, tous les pilotes officiels sont présents. Ça tombe bien, David Castera est à la fois l’organisateur du Maroc et le directeur du Dakar. Interview.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

- David Castera, vous proposez un sacré plateau pour ce rallye du Maroc 2019 ?
D. C : "Très beau plateau en effet. Le Dakar fera à peine mieux! (rires) Tout le monde est là, c’est une reconnaissance de notre travail depuis 2 ans. Avec un petit gâteau en plus, la présence de Fernando Alonso. Ça aide!"

- Le Maroc fait traditionnellement figure de banc d’essai pour le Dakar, c'est plus que jamais vrai cette année...
D. C : "Oui, ça a valeur de test. A commencer par le roadbook, remis aux concurrents le matin même, 5 minutes avant le départ.On va faire ça sur deux spéciales .Ça veut dire interpréter les notes à l’instinct. Ne plus les lire et les relire la veille, travailler sur le net avec un « mapman » pour rajouter des caps supplémentaires. Tout le monde est sur un pied d’égalité." 

- L'idée sera-t-elle reprise sur le Dakar 2020? 
D. C. "Oui, il devrait y avoir 4 étapes de ce type. Il y a des pour, des contre, je ne me fais pas que des amis! Mais il faut voir l’intérêt de la discipline. Il faut remettre le sport au centre du rallye."

 - Entre le Maroc et le Dakar,vous voilà organisateur à temps plein. Sans regrets pour la course? (Copilote de Stéphane Peterhansel chez Mini, il a du abandonner le dernier Dakar sur blessure)
D. C : "Ça s’est mal fini. Ça me manque, soyons honnêtes. C’est plus simple d’être concurrent qu’organisateur ! C’est bien d’être pilote, il faut pas que les gars oublient ça !"

Gaël Robic

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.