Cet article date de plus de trois ans.

Dakar - Voiture : Al-Attiyah frappe fort d'entrée

Nasser Al-Attiyah (Toyota) s'est imposé lors de la première spéciale dans la catégorie voitures. Il s'impose devant Bernhard Ten Brinke, autre pilote Toyota, avec 25 secondes d'avance. Le local, le Péruvien Nicholas Fuchs (Borgward), complète le podium à 34 secondes du vainqueur du jour. Stéphane Peterhansel (Peugeot) termine 11e à 2'15.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nasser Al-Attiyah (Toyota) (JORGE CUNHA / AIFA 2)

Nasser Al-Attiyah prend déjà les commandes. Au volant de sa Toyota modernisée pour lutter avec le mastodonte Peugeot, le Qatarien remporte la première spéciale de 31 km entre Lima et Pisco (Pérou) samedi. Parti deuxième, il s'impose  devant  Bernhard Ten Brinke, autre pilote Toyota, avec 25 secondes d'avance. "On s'est dit : on roule au début, on voit où on en est. On est très vite revenu sur Peterhansel. On a discuté quelques minutes derrière lui et on s'est dit: "allons-y !", raconte le copilote d'Al-Attiyah, le Français Matthieu Baumel, qui salue les qualités du Qatarien sur le sable. "On a un petit avantage", glisse-t-il. Le local, le Péruvien Nicholas Fuchs (Borgward), complète le podium à 34 secondes du vainqueur du jour. 

Loeb perd déjà gros

Stéphane Peterhansel (Peugeot), bien parti, n'a pu lutter avec le pilote Toyota sur cette première spéciale dans les dunes. Il termine 11e et premier Français, à 2'15 du double vainqueur du Rallye Dakar 2011 et 2015. "Je n'avais pas un bon feeling. Le soleil était haut, je ne voyais pas l'autre côté des crêtes. J'ai préféré être "safe"". Le deuxième Français, Cyril Despres (Peugeot), termine 15e à 2'36, trois secondes devant Carlos Sainz (Peugeot), qu'il devance au classement.

Sébastien Loeb (Peugeot) est le grand perdant du jour. Le 2e du Dakar 2017, dont les freins de sa Peugeot ont fait défaut après seulement 3 kilomètres de spéciale, termine à plus de 5 minutes du leader qatari (+5'37). "Heureusement que c'était que 31 kilomètres ! Je l'ai faite sans frein ! Zéro frein !", a réagi le nonuple vainqueur WRC.

Dimanche, la spéciale sera similaire  mais neuf fois plus longue (267 km). Le tandem Al-Attiyah-Baumel partira en tout premier dès 06 H (11H  GMT), avant les motos habituées à ouvrir la route. Une décision des organisations qui a pour but d'épicer la course, dans une étape qui comportera 90% de hors-piste.
 

Le Top 5 :

1. N. Al-Attiyah (Toyota)
2. B. Ten Brinke (Toyota) +0'25
3. N. Fuchs (Borgward) +0'34
4. B.Menzies (Mini) +0'38
5. N. Roma (Mini) +0'53

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.