Dakar : Nasser Al-Attiyah (Toyota) remporte sa troisième victoire, Stéphane Peterhansel (Mini) reste en tête du général

Nasser Al-Attiyah (Toyota) signe le triplé. Le pilote Qatari a remporté sa troisième victoire (avec le prologue) sur cette édition du Dakar ce mardi, lors d'une 3e étape tracée autour de Wadi Ad-Dawasir en Arabie Saoudite. Il a devancé son coéquipier Henk Lategan (Toyota, +2’27”) et le Français Stéphane Peterhansel (Mini, +4’05”) qui reste en tête du général. Le tenant du titre, Carlos Sainz (Mini), perd plus d’une demi-heure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (JULIEN DELFOSSE / ANTONIN VINCENT)

Le Qatari Nasser Al-Attiyah est comme chez lui en Arabie Saoudite. Le champion de tir, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Londres en Skeet (Ball-trap), a une nouvelle fois visé dans le mille au volant de sa Toyota. Il a remporté sa troisième victoire après avoir creusé l’écart sur ses concurrents avant la moitié des 403 km de spéciale chronométrée. Son coéquipier chez Toyota Gazoo Racing, Henk Lategan, a, lui, réalisé son premier podium pour ses débuts dans l'épreuve. Le Sud-Africain a terminé deuxième à Wadi Ad-Dawasir, à 2’27” du vainqueur du jour. 

"J’ai vraiment attaqué, sans faire d’erreurs, et tout a bien marché", se réjouissait le Qatari. "Ouvrir la piste et réussir à gagner l’étape, cela veut dire que nous avons fait du beau boulot avec Mathieu. Je pense que la navigation était en plus très difficile à un certain endroit et que beaucoup vont se perdre."

Malgré un incident qui l'a contraint à changer son pneu avant gauche sur des routes piégeuses entre dunes et reliefs rocailleux, Stéphane Peterhansel (Mini) complète le podium. Il conserve la tête du classement général devant Nasser Al-Attiyah (+5’09”). Les deux pilotes ont pris le large sur le reste du peloton. Le Français Mathieu Serradori (SRT Racing), troisième, pointe à 26’21. 

Carlos Sainz désorienté

Le tenant du titre a perdu très gros ce mardi. Après avoir laissé plus d’un demi-heure à cause d’une erreur de navigation, l’Espagnol Carlos Sainz (Mini, +31’02”) quitte le podium du général et devra désormais compter sur les erreurs des leaders pour espérer conserver sa couronne. "Journée difficile", regrettait l'Ibère sur son compte twitter. "Un problème sur un point de passage nous a fait perdre plus d'une demi-heure. Le travail des coéquipiers est difficile et ingrat, mais nous sommes une équipe et nous perdons et gagnons ensemble."

 

À la faveur d’une 6e place aujourd’hui et malgré de nouvelles crevaisons, Sébastien Loeb (Bahrain Raid Xtreme) fait, lui, son entrée dans le Top 10 du général. À 45 minutes de Peterhansel, il peut encore croire au podium.

Une étape du Dakar peut souvent s’apparenter à des montagnes russes sur le plan émotionnel, encore plus lorsqu’un couple est réuni dans le même véhicule. Mariés dans la vie, Frédéric et Julie Verdaguer, qui visent un podium dans la catégorie Classic, ont vécu une étape mouvementée au volant de leur Buggy Sunhill. En difficulté pour trouver la bonne route, ils ont finalement réussi à arriver dans le temps imparti, avec une belle dose d'émotion à la clef. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.