Dakar 2021 : Stéphane Peterhansel vainqueur pour la 14e fois, 30 ans après son premier titre en moto !

Après douze étapes disputées au coeur de l’Arabie Saoudite, le Français Stéphane Peterhansel a remporté la 43e édition du Dakar. Une victoire confirmée après cette dernière journée gérée tranquillement de bout en bout entre Yanbu et Djeddah. Un 14e titre sur le prestigieux rallye-raid pour le Français qui montre que "Monsieur Dakar" porte bien son nom, son premier sacre, en moto, remontant à 1991...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Avec un 8e sacre en auto, son 14e au total, Stéphane Peterhansel s'affirme toujours plus comme "Monsieur Dakar", ici porté en triomphe par son team le 15 janvier 2021 à Djeddah. (FRANCK FIFE / AFP)

Le soleil a brillé pour Stéphane Peterhansel sur cette 43e édition du Dakar. À la suite de la 12e étape entre Yanbu et Djeddah, le Français a décroché son huitième titre en auto, le quatorzième au total sur le plus prestigieux des rallye-raids. Parti avec 15 minutes d’avance sur son rival au classement général Nasser Al-Attiyah, le pilote Mini a signé un énième récital sur cette étape longue de 200 kilomètres lui permettant d’être à nouveau sacré, trente ans après son premier titre en 1991. 

"Il y a toujours autant de pression. Chaque course est toujours aussi difficile à gagner. Il faut vraiment se donner à fond, il faut être complet, il faut avoir une bonne voiture, un bon team et un top copilote. Gagner une quatorzième fois, c’était important car il y a trente ans je gagnais mon premier Dakar à moto. C’était en 1991", a raconté Peterhansel avant de célébrer sa victoire.

11 podiums sur 12 étapes

Après avoir mené cette journée tranquillement entre les dunes, Stéphane Peterhansel a pris la 3e place derrière le Qatari Nasser Al-Attiyah et à 2’53’’ du vainqueur du jour, l’Espagnol Carlos Sainz. Une nouvelle performance qui a permis au Français, de confirmer son excellent rythme sur l'ensemble de la compétition. Sur 12 spéciales, le pilote Mini n'en a remporté qu'une seule, mais il est monté 11 fois sur le podium. Au classement final, il devance son grand rival cette saison, Nasser Al-Attiyah (Toyota) de 14'51'', et l'Espagnol Carlos Sainz, son équipier chez Mini de plus d'une heure.

Afrique, Amérique du Sud et Arabie Saoudite : Peterhansel a désormais triomphé sur tous les continents où le Dakar s'est posé. À l'époque de sa première victoire, en 1991, le Français avait 25 ans, roulait en moto sous les couleurs de Yamaha et ne se doutait pas encore que son destin serait lié pour toujours à une compétition née treize ans plus tôt, dans la tête d'un certain Thierry Sabine. Ce vendredi, Stéphane Peterhansel a conforté sa légende en offrant cette année à Mini un nouveau triomphe. Insatiable, jusqu'où ira-t-il ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.