Cet article date de plus de huit ans.

Al-Attiyah et la malédiction de la neuvième étape

L'an passé, Nasser Al-Attiyah avait été contraint à l'abandon lors de la neuvième étape du Dakar. Cette fois encore, le Qatari a dû rendre les armes lors de cette neuvième étape. Un problème de pompe à eau de son buggy l'a empêché d'atteindre la ligne d'arrivée alors qu'il ne se trouvait qu'à quatre kiomètres du but. Al-Attiyah est d'autant plus frustré qu'il se trouvait en deuxième position au classement général avant le départ de cette étape.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Vainqueur de l'édition 2011 et deuxième en 2010 au volant d'un  Volkswagen Touareg, Al-Attiyah avait opté cette année pour un Buggy, développé lors des cinq derniers mois avec Red Bull Motorsport. Mais le sort s'est acharné sur cette équipe, l'autre buggy du Qatar Red Bull Rally Team confié à l'Espagnol Carlos Sainz ayant déjà été contraint à l'abandon lors de la sixième étape sur casse moteur. Malgré tout, Sainz et Al-Attiyah ont remporté à eux deux quatre étapes, la première pour Sainz, la 3e, la 4e et la 6e pour Al-Attiyah.

Même s'il aurait préféré un duel en bonne et due forme, Stéphane Peterhansel (Mini) profite inévitablement de cette déconvenue. Le pilote français se retrouve désormais leader avec 49 minutes et 31 secondes d'avance sur son premier poursuivant, le Sud-africain Giniel de Villiers (Toyota).

Vidéo : l'abandon de Nasser Al -Attiyah

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.