VIDEO. Mondiaux handisport : le handicap surmonté

Au-delà de la quête de médailles, il y a les histoires de champions et de championnes qui ont surmonté leurs handicaps pour triompher. Des revanches sur la vie.

France 2 - Arnaud Ursule

La France n'occupe que la 20e place au classement des nations aux championnats du monde 2013 d'athlétisme handisport qui se déroulent à Lyon jusqu'au dimanche 28 juillet. Mais au-delà de la quête de médailles, il y a les histoires de champions et de championnes qui ont surmonté leurs handicaps pour triompher.

Clavel Kayitaré a remporté la médaille de bronze sur 100m, catégorie T42. Petit garçon, il a été laissé pour mort en 1994 après le massacre de sa famille au cours du génocide rwandais. Il a toujours ses deux jambes mais la gauche n'est plus articulée. Transporté en France par une ONG pour y être soigné, le petit garçon a dû se déplacer pendant cinq ans en fauteuil roulant.

Mandy François-Elie a été sacrée championne du monde du 100m et du 200 m. Cette Martiniquaise de 22 ans, espoir de l'athlétisme, a été victime d'un accident vasculaire cérébral en 2008 qui l'a plongée dans le coma. Elle en est sortie hémiplégique. L'athlétisme a été sa thérapie, raconte La Croix

Autre championne française, Marie-Amélie Le Fur. Elle qui pratique l’athlétisme depuis l’âge de 6 ans a été victime d'un accident de scooter en mars 2004. Elle a été amputée de la jambe gauche sous le genou. Elle a remporté trois médailles d'argent aux Mondiaux, sur 100 m, 200m et longueur, catégorie T44.

Clavel Kayitare, médaille de bronze du 100m T42 aux championnats du monde 2013 d\'athlétisme handisport à Lyon, le 26 juillet 2013.
Clavel Kayitare, médaille de bronze du 100m T42 aux championnats du monde 2013 d'athlétisme handisport à Lyon, le 26 juillet 2013. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)