VIDEO. Mondiaux handisport : la rage de vaincre

Clap de fin pour les championnats du monde d'athlétisme handisport. Ils se sont achevés dimanche 28 juillet à Lyon. Une semaine riche en exploits et en émotion. Les Français ont fait le plein de médailles.

Voir la vidéo

Pour beaucoup et surtout pour les Français, son bonheur restera comme l'un des plus communicatifs des mondiaux d'athlétisme handisport qui ont connu leur épilogue dimanche 28 juillet à Lyon. A 22 ans, Mandy François-Elie, jeune femme hémiplégique depuis 5 ans à la suite d'un accident vasculo-cérébral, oublie son handicap pour sourire à la vie. La double championne du monde sur 100 et 200 m (T37) ne voulait pas "décevoir", surtout sa famille. 

La capitaine de l'équipe de France Marie-Amélie Le Fur s'est offert, elle, l'argent sur le saut en longueur (T44). "C'est un beau coucours", affirme l'athlète amputée de la jambe gauche. La Française a décroché deux autres médailles : elle est devenue vice-championne du monde sur le 100 et le 200 m. 

Autre performance, celle de Pierre Fairbank, double médaillé de bronze sur 200  et 800 m fauteuil (T53). A l'instar de tous les participants à ces mondiaux, ces médaillés français forcent l'admiration. 

 

 

 

 

Gyu Dae Kim, l\'athlète sud-coréen vainqueur du 800 m T54 aux Mondiaux d\'athlétisme handisport à Lyon (Rhône), le 22 juillet 2013.
Gyu Dae Kim, l'athlète sud-coréen vainqueur du 800 m T54 aux Mondiaux d'athlétisme handisport à Lyon (Rhône), le 22 juillet 2013. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)