VIDEO. En larmes, Oscar Pistorius fait quelques pas sans ses prothèses devant les juges

A la demande de son avocat, l'athlète s'est montré fébrile et vulnérable. Un moment pathétique destiné à amadouer les juges avant le verdict.

APTN

Il a quitté ses prothèses, apparaissant invalide et vulnérable. A la demande de son avocat, Oscar Pistorius s'est tenu debout sur ses moignons, mercredi 15 juin, lors de son procès à Pretoria (Afrique du Sud). L'ancien champion paralympique a ainsi tenté d'émouvoir les juges afin d'éviter une peine d'au moins quinze ans de prison pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp en 2013.

Devant les caméras du monde entier, qui retransmettent le procès en direct, Oscar Pistorius, vêtu d'un short de cycliste et d'un simple tee-shirt, s'est levé, a enlevé ses prothèses avant de faire un fébrile aller-retour devant la salle pleine à craquer du tribunal de Pretoria.

"Il n'est pas capable de se défendre"

"Il est trois heures du matin, il fait noir, il est sur ses moignons. Sans ses prothèses, son équilibre est précaire et il n'est pas capable de se défendre", a alors lancé son avocat Barry Roux, alors que Pistorius se rasseyait, en larmes, loin de l'image de l'invincible champion qu'il renvoyait lorsqu'il courait parmi les valides aux Jeux olympiques de Londres.

Avant ce moment chargé d'émotion, Barry Roux a intimé à la justice de ne pas se laisser influencer par l'image négative de l'ex-athlète donnée par la famille de Reeva Steenkamp. Dans son viseur, les proches de la victime qui se sont succédé à la barre, convaincus qu'Oscar Pistorius a intentionnellement tué sa petite amie après une dispute.

L\'athlète paralympique Oscar Pistorius quitte ses prothèses et marche sur ses moignons, lors de son procès à Pretoria (Afrique du Sud), le 15 juin 2016.
L'athlète paralympique Oscar Pistorius quitte ses prothèses et marche sur ses moignons, lors de son procès à Pretoria (Afrique du Sud), le 15 juin 2016. (SIPHIWE SIBEKO / REUTERS)