Cet article date de plus de cinq ans.

Soupçons de corruption sur les mondiaux d'athlétisme au Qatar : "Un cas de figure extrêmement grave"

Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, est revenu, vendredi pour franceinfo, sur les soupçons qui pèsent sur l'attribution des mondiaux d'athlétisme 2019 au Qatar. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme à Angers en juin 2016. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Le président de la Fédération française d'athlétisme (FFA), Bernard Amsalem, juge "extrêmement graves" les soupçons qui pèsent sur l'attribution des mondiaux d'athlétisme 2019 au Qatar, vendredi 18 novembre sur franceinfo.

"Si l'enquête apporte des éléments de preuve, il faudrait renoncer à organiser ces championnats du monde au Qatar", Bernard Amsalem (FFA)
écouter

Selon le quotidien Le Monde, des sommes importantes ont transité, jusqu'à 3,5 millions de dollars, vers une société spécialisée dans le marketing sportif, dirigée par le fils de l'ancien président de la fédération internationale Lamine Diack. Ce dernier a été mis en examen il y a un an pour corruption et blanchiment aggravé."Si ces soupçons sont avérés, il est clair qu'il faudrait renoncer à organiser ces championnats du monde au Qatar", prévient Bernard Amsalem.

Les mondiaux 2021 ayant déjà été attribués, le changement de ville hôte "poserait problème" pour le président de la FFA, mais les organisateurs n'auraient pas d'autres choix que de "trouver un remplaçant qui pourrait se porter volontaire, et que la fédération internationale aiderait. (...) C'est en tout cas ce que je proposerai, quand j'aurai tous les éléments de l'enquête", conclut Bernard Amsalem.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.