Les trois choses à savoir sur l'Ultra-Trail du Mont-Blanc 2021

L'Ultra-Trail du Mont-Blanc fait son grand retour ce week-end avec sa course reine autour de Chamonix.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'Ultra-Trail du Mont-Blanc, avec ses 171 km de course et ses 10 000 mètres de dénivelé, fait son retour en 2021. (JEFF PACHOUD / AFP)

Les ultra-trailers ont retrouvé leur Graal. Après l'annulation de l'UTMB en 2020, la plus grande course d'endurance du monde revient sur les pentes du Mont-Blanc et ses alentours. Voici les trois choses à savoir avant le grand départ vendredi 27 août à 17h00.

Les chiffres fous de la reine des courses de Trail

Annulée en 2020 en raison de la pandémie mondiale de Covid-19, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc fait son grand retour cette année. Malgré une demande croissante de dossards (environ 8 000), ils ne seront que 2 300 au départ de Chamonix vendredi à 17h00 pour les élites (17h30 et 18h00 pour les autres compétiteurs). Au programme, une course de 171 kilomètres (100 miles) avec près de 10 000 m de dénivelé.

Sans jamais perdre de vue le Mont-Blanc, les trailers emprunteront cols et vallées puis traverseront trois pays (France, Italie et Suisse). Ces quatre marathons en cumulé avec deux fois l’ascension du Mont-Blanc en altitude devraient être effectués en 21h00 pour les meilleurs. Les coureurs moins chevronnés ont jusqu’à 46h30 pour franchir la ligne d’arrivée.

Xavier Thénevard ou François d’Haene pour la passe de 4 ?

En l’absence du tenant du titre, l’Espagnol Paul Capell, opéré du genou en juillet, et de Killian Jornet, toujours en froid avec les longues distances et la compétition, on pourrait assister à un nouveau duel entre les Français Xavier Thévenard et François d’Haene. Les deux trailers, qui partagent le record de victoires avec Jornet (3 chacun), ont un 4e sacre dans le viseur.

En grande forme par rapport à son compatriote qui sort d’une préparation compliquée, D’Haene reste prudent. "On ne peut jamais être sûr de rien avant l’UTMB et un train en général", a-t-il posté sur ses réseaux sociaux. L’Américain Jim Walmsley sera le principal challenger du duo, notamment après sa victoire en juin sur la Western States Endurance Run.

Le départ de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2019 dans les rues de Chamonix. (JEFF PACHOUD / AFP)

La dernière édition avant la révolution des UTMB World Series

Evénement fondateur du trail running, l’UTMB a bien grandi depuis sa première édition en 2003. Au point d’être victime de son succès et de faire face à de très nombreuses demandes d’engagement. Pour faire de son évènement le bouquet final de la saison de trail, le couple Michel et Catherine Poletti s’est associé avec "Ironman" pour développer les UTMB World Series, un calendrier de compétition permettant de se qualifier pour la finale à Chamonix.

"Le trail running a besoin de se structurer aujourd'hui, le sport n'est pas lisible, s’est justifié Michel Poletti, qui a fondé l'UTMB avec sa femme, Catherine. On sait que l'UTMB Mont Blanc est la plus grande course de l'année. En créant l'UTMB World Series, on crée un circuit élite avec une finale tous les ans dans le Mont Blanc". Pour accéder à la finale de l'UTMB, les coureurs devront prendre part à au moins l'une des courses du circuit. Un tirage au sort sera ensuite effectué. Les élites auront un accès direct, soit en terminant dans le Top 3 d'une course classique, soit dans le Top 10 d'une des trois distances majeures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.