Cet article date de plus de sept ans.

La folie du running

Dimanche, c'est le marathon de Paris. En tête de course nous devrions retrouver l'Ethiopien Kenenissa Békélé,  triple médaille d'or olympique de course de fond, qui participe à Paris à son premier marathon. Au-delà de la performance de cette star de l'athlétisme, la course à pied a le vent en poupe : 7,8 millions de Français indiquent courir au moins une fois par mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Mikael Damkier Fotolia.com)

Là, on parle d'un petit footing de temps en temps, mais c'est vrai, il y a un
phénomène running pas simplement depuis cette année. Toujours selon cette
étude réalisée par Kantar Média, il y a beaucoup de coureurs réguliers : près d'1,8 million de Français déclarent courir au moins une fois par semaine.

Pourquoi ? On tombe dedans, progressivement, racontent ces coureurs du dimanche. Qui, pour certains, se sont inscrits au marathon de Paris, dimanche. Pour le prestige, pour les endorphines... Amelle, la trentaine, le confesse : "courir, ça lui fait
du bien"
. Lorsqu'elle met ses baskets, elle en profite pour faire
le point sur sa journée, sur sa vie.

Déstresser

Les raisons qui poussent les coureurs à
faire des kilomètres : l'hygiène de vie, d'abord. Et pas que l'effort physique, résume Virgile Caillet, directeur de Kantar
Sports. "Ce besoin de se détresser, de sortir de la pression du quotidien."

La recette semble séduire de plus en plus de
monde d'ailleurs. Alors que nous sommes en pleine crise économique, le
marché de la vente des produits dédiés à la course à pied est en
hausse : +5% l'an dernier.

Un sport abordable

"Le running est à la portée de tous" , constate Didier Dreul, le président d'Asics France. "Un sport facile à pratiquer... et on finit toujours par se trouver un but, jusqu'au marathon."

Ca c'est passé exactement comme ça pour Julien :
plutôt sportif, il s'est petit à petit laissé tenter par le marathon. Dimanche, il sera au départ sur les Champs Elysées. "C'est progressif, c'est le fait de voir un copain y aller..."

Mais, la course à pied, contrairement à ce qu'on
pourrait croire, ce n'est pas gratuit. Pas forcément donné : le panier moyen c'est 291 euros par an. Comptez quasiment deux paires de baskets, un tee shirt, un short. 291 euros, sans compter le prix des inscriptions aux
courses.

Cher marathon

Pour le marathon de Paris, il faut débourser 65 euros pour ceux qui ont réussi
à s'inscrire très vite sur internet, et même 115 euros pour les derniers
dossards. Même si certains coureurs à pied toussent réellement devant le coût des inscriptions, il y a plus en plus
d'inscrits : plus de 50.000 cette année.

Pourtant, le marathon n'est plus forcément le but ultime pour tous les coureurs. Les trails, surtout en montagne, ont de plus en plus la cote. Il y a aussi les courses dans la boue, mi-courses à pied, mi-épreuves de
parcours du combattant - elles font un carton.

►►► Le marathon de Paris, dimanche matin, est à suivre en direct sur France Info et franceinfo.fr : cinq journalistes courront le marathon, et feront part de leurs impressions au fur et à mesure de la matinée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.