Dopage dans l'athlétisme : la Russie suspendue ?

Les dirigeants de la Fédération internationale d'athlétisme discutent à Monaco d'une possible sanction des athlètes russes soupçonnés de dopage. Depuis Moscou, Dominique Derda fait le point sur la situation.

FRANCE 2

Ce vendredi 13 novembre, les instances dirigeantes de la Fédération internationale d'athlétisme se réunissent à Monaco avec un sujet de discussion épineux : la suspension ou non des athlètes russes soupçonnés de dopage. La Russie s'attend à une sanction comme une suspension provisoire, selon Dominique Derda. "La question, c'est : jusqu'à quand ? Jusqu'aux Jeux olympiques d'été à Rio ou bien avant ? On devrait le savoir dans la journée", déclare le correspondant de France 2 à Moscou.

La Fédération internationale amadouée ?

Mercredi, le président russe Vladimir Poutine est monté au créneau pour demander une enquête et promettre transparence et fermeté. "Le premier à avoir été sacrifié est le directeur du laboratoire d'analyses ici à Moscou. Il est soupçonné d'avoir fait disparaître plus de 1 400 prélèvements suspects", précise le journaliste.

Jeudi soir, le président par intérim de la Fédération russe d'athlétisme a adressé un rapport à la Fédération internationale. "On ignore ce qu'il contient mais on imagine qu'il espère amadouer ceux qui vont devoir décider aujourd'hui du sort de la Russie", conclut Dominique Derda.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe, Vladimir Poutine, lors du Conseil présidentiel pour la société civile et les droits de l\'homme à Moscou (Russie), le 1er octobre 2015.
Le président russe, Vladimir Poutine, lors du Conseil présidentiel pour la société civile et les droits de l'homme à Moscou (Russie), le 1er octobre 2015. (REUTERS)