Dopage dans l'athlétisme : Lamine Diack, mis en examen pour corruption passive, démissionne du CIO

Mardi, le Comité International Olympique avait annoncé sa suspension. Aujourd'hui Lamine Diack annonce qu'il démissionne carrément de la structure. Le Sénégalais est mis en examen dans l'affaire de dopage et de corruption qui touche l'athlétisme.

(Lamine Diack a démissionné du CIO, dont il était membre honoraire © MaxPPP)

Mis en examen par la justice notamment pour corrution passive, suspendu provisoirement par le CIO, Lamine Diack était acculé à prendre cette décision. Ce mercredi matin, dans un communiqué, le CIO annonce que Lamine Diack "a démissionné de son mandat de sa fonction de membre honoraire du CIO". L'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAFF) est mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé. On le soupçonne d'avoir couvert des cas de dopage d'athlètes russes. Il aurait reçu pour celà un million d'euros de pots-de-vin. 

Lamine Diack n'est pas le seul accusé dans ce dossier. Son conseiller juridique, l'avocat Hbaib Cissé, a également été mis en examen. Et, en France, un médecin en charge de la lutte antidopage à la fédération internationale jusqu'en 2014 est également mis en examen. Chez Gabriel Dollé, les enquêteurs ont retrouvé d'iimportantes sommes d'argent en liquide. 

A LIRE AUSSI ►►► Dopage dans l'athlétisme : les JO de Londres "sabotés", la Russie accusée