Corruption : l'ex-patron de l'athlétisme mondial, Lamine Diack, mis en examen

L'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme Lamine Diack et son conseiller juridique Habib Cissé ont été mis en examen ce mardi dans une affaire de corruption.

(Lamine Diack lors de la cérémonie de clôture des championnats du monde d'athlétisme à Pékin en août dernier © MaxPPP)

Lamine Diack, 82 ans, a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé et Habib Cissé pour corruption passive. L'ex patron de la fédération internationale (IAAF) et son avocat ont été placés sous contrôle judiciaire, précise le Parquet national financier, dans un communiqué. 

Un troisième homme, médecin chargé de la lutte antidopage pour la Fédération internationale d'athlétisme, a été placé en garde à vue à Nice et pourrait être lui aussi mis en examen.

Des cas de dopage dissimulés ? 

Parallèlement, le siège de l'instance mondiale à Monaco a été perquisitionné. Le Parquet national financier a ouvert une enquête le 1er octobre dernier, confiée à trois juges parisiens, pour "corruption d'agents privés, recel, blanchiment et association de malfaiteurs". 

A LIRE AUSSI ►►► Athlétisme : le dopage serait à l’origine d’un tiers des médailles

Cette enquête porte sur des mouvements d'argents suspects. L'ancien président de la Fédération internationale, Lamine Diack, remplacé fin août par Sebastian Coe, et son conseiller juridique sont en effet soupçonnés d'avoir touché de l'argent de la part de la Fédération d'athlétisme russe pour cacher des cas de dopage de sportifs russes.