Cet article date de plus de trois ans.

Mondiaux 2017 : Dix choses que vous ne savez (peut-être pas) sur Usain Bolt

Sur Usain Bolt, on a sûrement tout vu, lu, ou entendu. Mais vous ne connaissez peut-être pas toute la vie du nonuple champion olympique…
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

1. Il a une jambe plus courte que l'autre

On le savait déjà, le style de course d’Usain Bolt a complètement bouleversé le monde du sprint, qu’on pensait réservé aux tailles moyennes et hauts du corps bodybuildés. Son buste tendu et sa scoliose (qui l’a handicapé pendant son début de carrière) ont provoqué un déséquilibre de son bassin… et une différence de taille de jambes. Résultat, la jambe droite du recordman du monde est un centimètre et demi plus courte que la gauche. De quoi faire rire l’intéressé : « on va dire que ça complique un peu la tâche dans les virages ».

2. Il s’est empiffré de nuggets aux Jeux de Pékin

Tout le monde connaît l’addiction de Bolt aux jeux vidéos, mais connaissez-vous son pêché mignon ? C’est simple, ce sont... les nuggets. Aux Jeux Olympiques de Pékin, le Jamaïcain n’était pas très intéressé par la nourriture locale, mais n’a manqué de rien, comme il se plaît à le raconter dans son autobiographie : « Le premier jour, j'ai mangé une boîte de vingt nuggets pour le déjeuner, puis une autre pour le dîner. Le lendemain, je suis passé à deux boîtes pour le petit-déjeuner, toujours une pour le déjeuner et deux autres dans la soirée ». Celui qui finira cette quinzaine avec trois titres olympiques et autant de records du monde, écrira plus tard avoir avalé en tout plus de 1000 nuggets. Une alimentation de champion ?

3. Il a failli être disqualifié à Londres

Usain Bolt a bien failli perdre un titre olympique à Londres, en 2012. Et ce... après la course. Alors qu’il vient de remporter sa troisième médaille d’or de la quinzaine, avec les autres membres du relais du 4x100m, « Lightning Bolt » souhaite garder un autre souvenir : le témoin du relais. Une décision qui ne ravit pas un officiel, qui réclame l’objet à la star jamaïcaine. « Vous ne pouvez pas le garder. Nous en avons besoin », justifie le membre de l’organisation, qui menace le relais victorieux de disqualification en cas de refus d’obtempérer de la part du roi du sprint. Finalement, un autre officiel viendra arranger la situation, redonnant le témoin de la victoire à Bolt… Tout est bien qui finit bien !

4. Il voulait être joueur de cricket

Le sport qui a toujours fait rêver Usain Bolt (à l’instar de Yohan Blake), ce n’est pas l’athlétisme, mais bien le cricket. L’une de ses idoles n’est autre que le batteur indien Sachin Rendulkar. Dans son autobiographie, le sprinteur jamaïcain raconte qu’enfant lui et ses amis utilisaient des tiges de bananiers pour faire des piquets, et se servaient de branches de cocotiers en guise de battes.

9. Il court, danse… et chante

On connaît le Bolt coureur, champion, danseur… Mais il y a également une chanson qui porte son nom. L’athlète, DJ à ses heures perdues, a sorti le single « Faster than Lightning » il y a quelques années.

10. Tout aurait commencé... sur un pari

La légende dit que tout a commencé à 12 ans pour le Jamaïcain. A l’époque, Bolt se chamaille avec un de ses amis, quand le révérend Nugent, de la paroisse de Trelawny, intervient. Pour que les deux adolescents cessent de se disputer, celui-ci propose une course entre les deux garçons. Le vainqueur gagne un déjeuner. L’histoire dit que c’est Bolt, qui s’était largement imposé, et que le révérend lui avait alors dit ceci : « Si tu bats Ricardo (l’ami en question, ndlr), tu peux battre n’importe qui ».

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.