Cet article date de plus d'un an.

Doha 2019 : Timothy Cheruiyot écrase la concurrence sur le 1 500 mètres

Le Kenyan Timothy Cheruiyot a remporté le 1 500 mètres des championnats du monde d'athlétisme de Doha. Il a devancé facilement l'Algérien Taoufik Makhloufi et le Polonais Marcin Lewandowski.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Timothy Cheruiyot n'a jamais tremblé. Favori attendu sur le 1 500 mètres, le Kenyan a remporté le titre mondial à Doha en 3 minutes 29 secondes et 26 centièmes. L'Algérien Taoufik Makhloufi, champion olympique 2012, et le Polonais Marcin Lewandowski l'ont suivi sur le podium. Le très attendu Jakob Ingebrigtsen a pris la 4e place. Le Norvégien a sans doute payé son choix de participer également au 5 000 mètres, où il a pris la 5e place. 

Ingebrigtsen manque le podium

Cheruiyot, vice-champion du monde à Londres en 2017, a pris la tête de la course dès les premiers mètres.  Soutenu par son compatriote Ronald Kwemoi, il a lancé la course sur des bases très rapide, étirant le peloton sous l'effort. Kwemoi a fini par céder, incapable de suivre le futur champion du monde, et disparaître dans le peloton. Largement devant, il a pu gérer son avance pour savourer ce sacre annoncé. Derrière, Makhloufi et Ingebrigtsen semblaient les mieux placés pour monter sur la boîte. L'Algérien a résisté au retour de Lewandowski, pas le Norvégien, absent du podium pour 24 centièmes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.