Cet article date de plus d'un an.

Doha 2019 : Kevin Mayer vise le doublé, Shaunae Miller-Uibo veut confirmer, le programme de la 7e journée

Les championnats du monde d’athlétisme se poursuivent ce jeudi à Doha, et la septième journée s’annonce passionnante. Entre le dénouement du décathlon, où Kevin Mayer vise un nouveau titre, les finales du 400m et du lancer du poids féminin, le Khalifa Stadium pourrait être l’antre de très grandes performances. Le programme à suivre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

• L'épreuve à suivre : le lancer du poids féminin

Il n’y aura pas beaucoup de finales au programme ce jeudi à Doha – dénouements du décathlon et de l’heptathlon obligent- mais celle du lancer du poids féminin vaudra le détour. Elles sont quatre à pouvoir monter sur la plus haute marche du podium, et trois d’entre elles étaient déjà sur la boîte il y a deux ans, à Londres.

La Chinoise Lijiao Gong, tenante du titre, la Hongroise Anita Marton, vice-championne du monde, et l’Américaine Michelle Carter, championne olympique en titre, devraient donc se livrer un combat passionnant, auquel Chase Ealey pourrait bien s’inviter. Deuxième meilleure performeuse de l’année (19m68), la jeune américaine espère s’offrir à son tour une première médaille mondiale. À moins que la Jamaïcaine Daniel Thomas-Dodd ne viennent déjouer tous les pronostics. 

• La star à suivre : Shaunae Miller-Uibo

Très facile en demi-finale, avec un chrono canon de 49’’66, Shaunae Miller-Uibo visera un premier titre mondial sur 400m (22h50). Médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, la Bahamienne avait échoué au pied du podium des derniers Mondiaux à Londres (2017), deux ans après sa médaille d’argent décrochée à Pékin. Grande favorite de la course après avoir réalisé une saison exceptionnelle – titre en Ligue de diamant et meilleure performance mondiale en 49’’05 – rien ne semble pouvoir l’arrêter. Si ce n’est peut-être la Qatarienne Salwa Eid Naser, qui a couru en 49’’17 cette saison et qui a largement remporté sa demi-finale en 49’’79. Le duel s’annonce passionnant, mais Miller-Uibo part avec une petite longueur d’avance.

• Les Français à suivre : Mayer pour le doublé

La journée de jeudi sera évidemment animée par la suite et la fin du décathlon, où Kevin Mayer vise un deuxième titre mondial consécutif. Troisième après la première journée, le Français tentera de se défaire des Canadiens Damian Warner et Pierce Lepage, qui ont réalisé une belle première moitié de décathlon. Cinq épreuves à suivre au total, avec le 110m haies, le lancer du disque, le saut à la perche, le lancer du javelot, et enfin le 1500m en clôture.

Autre française à suivre tout au long de la journée, il s’agit de Solène Ndama, engagée sur heptathlon. La Française a débuté la compétition parfaitement en bouclant son 100 m haies en 12’’90, deuxième meilleur chrono de la journée, et en battant son record personnel au lancer du poids (13,68 m). Elle est neuvième avant la journée de jeudi. 

Rouguy Diallo tentera de son côté de se qualifier pour la finale du triple-saut, mais la concurrence s’annonce rude. La Française n’a réalisé que la 26e meilleure performance mondiale cette saison (14,20m) alors que Yanis Esmeralda David, meilleure chance tricolore, a préféré se consacrer à la longueur. Les qualifications débuteront à 15h35.

Enfin, à 21h00, Rabii Doukkana et Alexis Miellet disputeront les séries du 1500m, où l’Ethiopien Timothy Cheruiyot fait figure de favori. Il a couru en 3’’28’77 cette saison, alors que le meilleur français, Rabii Doukkana, a réussi un temps de 3’’33’’11 lors du meeting de Paris. Il est la meilleure chance tricolore pour décrocher sa place en finale.

• On attend de voir : Yulimar Rojas au triple-saut

Meilleure performeuse mondiale de la saison avec un saut à 15,41m réalisé à Andujar (Espagne) début septembre, la Vénézuélienne Yulimar Rojas est la grande favorite du triple-saut féminin, dont les qualifications auront lieu ce jeudi (15h30). Si la Jamaïcaine Shanieka Ricketts - qui a sauté 14,93m cette année - et la Colombienne Caterine Ibarguen – vice-championne du monde à Londres - font figure d’outsiders, c’est bien vers Rojas que les regards seront tournés.

Elle pourrait devenir la première femme à conserver son titre mondiale sur la discipline après le doublé de la Cubaine Yargelis Savigne à Osaka (2007) et Berlin (2009). La mission est grande mais l’opposition sera féroce, car Ibarguen vise elle aussi un deuxième titre mondial après sa médaille d’or décrochée à Moscou (2013).

• Le programme des finales : 

Lancer du poids (F) : 21h35
400m (F) : 22h50
Heptathlon 800m : 23h05
Décathlon 1500m : 23h25

Retrouvez le programme complet sur notre page dédiée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.