Athlétisme : le sprinteur qatarien Abdalelah Haroun meurt à 24 ans dans un accident de la route

Le jeune athlète avait été médaillé de bronze sur 400 mètres aux Championnats du monde d'athlétisme en 2017.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le sprinteur qatarien Abdalelah Haroun lors des Championnats du monde d'athlétisme à Londres (Roayaume-Uni) le 8 août 2017. (JEWEL SAMAD / AFP)

Le sprinteur qatarien Abdalelah Haroun, spécialiste du 400 mètres, est décédé samedi 26 juin dans un accident de la route à l'âge de 24 ans, a annoncé la fédération qatarienne.

D'origine soudanaise, l'athlète avait été naturalisé qatarien et avait représenté l'émirat pour la première fois en 2015. Deux ans plus tard, il avait remporté la médaille de bronze sur 400 m aux Mondiaux d'athlétisme de Londres (Royaume-Uni), derrière le Sud-Africain Wayde van Niekerk et le Bahaméen Steven Gardiner. Il avait également décroché l'argent aux Championnats du monde en salle en 2016 à Portland et l'or aux Jeux asiatiques de 2018.

"Il suivait un programme de récupération après une blessure pour tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo, a expliqué le secrétaire général de la fédération du Qatar, Mohammed Issa al-Fadala à l'AFP. Le sport qatarien et l'athlétisme d'une manière générale ont perdu un héros."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.