Cet article date de plus d'un an.

Adil Rami libéré de son contrat par Fenerbahçe

L'aventure turque d'Adil Rami a tourné court. Arrivé fin août dans le club stambouliote pour relancer une carrière qui s'était étiolée dans ses derniers mois à Marseille. Rapidement écarté du onze des titulaires, le champion du monde 2018 se retrouve libre, à 34 ans, de signer pour un nouveau club.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le communiqué de Fenerbahçe est à l'image du passage d'Adil Rami au sein du club d'Istanbul : très court. "Le contrat entre le club et Adil Rami a été résilié d'un commun accord. Nous lui souhaitons beaucoup de succès pour la suite de sa carrière". Au bilan, le défenseur n'a en effet joué que 7 matches sous le maillot jaune et bleu. Très rapidement barré, il n'a jamais pu convaincre pleinement l'entraîneur du Fener, Ersun Yanal.

Dès le mois de janvier, dans une interview accordée au Parisien, l'ex-défenseur de Lille confiait son mal-être : "Ma situation actuelle n’est pas facile à vivre mais je l’accepte parce que j’ai confiance en moi. J’ai le sourire. Je continue de beaucoup travailler. Je crois en ma bonne étoile. Tôt ou tard, il va y avoir un retournement de situation. Je ne suis pas d’accord avec le choix du coach mais je le respecte". Il faut croire que la patience des deux parties a atteint ses limites plus tôt que prévu.

Rebond à Sotchi ?

Libre de tout contrat, Adil Rami peut encore, à 34 ans, rebondir. Après son licenciement de l'OM pour faute grave, ses déboires conjugaux très médiatisés et ce passage raté en Turquie, le champion du monde se doit de relancer une carrière qui, depuis l'apogée de la Coupe du monde, tourne au calvaire. Cela tombe bien, RMC l'annonce à Sotchi. La Russie lui rappellera sans doute de bons souvenirs... 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.