Yannick Alléno surpris d'être sacré cuisinier de l'année

Le chef Yannick Alléno, aux commandes de Ledoyen, dans le 8e arrondissement de Paris, a été sacré "cuisinier de l'année" par Gault et Millau, dont l'édition 2015 paraît ce jeudi. "C’est fantastique de recevoir cette distinction," déclare-t-il, une fois l'étonnement passé.

(Yannick Alléno sacré par le Gault et Millau © MaxPPP)

C’est une nouvelle récompense pour Yannick Alléno, chantre d'une cuisine authentique célébrant les terroirs. En 2007, il obtient trois étoiles Michelin alors qu'il dirige les cuisine de l'Hôtel Le Meurice, avant d'être couronné "chef de l'année" en 2008 par plus de 6.000 chefs français à l'initiative de la revue professionnelle Le Chef. Cette fois, il est sacré "cuisinier de l'année" par le Gault et Millau.

Un sacre inattendu

"C’est surprenant qu’à 45 ans je sois sacré "cuisinier de l’année" puisqu’habituellement le Gault et Millau sacre des plus jeunes talents que moi ", déclare Yannick Alléno. On travaille énormément sur le fait de mettre en valeur le terroir parisien et beaucoup d’agriculteurs se sont mis à faire des choses extraordinaires pour les restaurants. Cela donne envie de travailler pour rendre les goûts plus purs, plus diététiques, plus francs. "

 

"C’est un moment de réel plaisir, même en cuisine je me sens vraiment très bien. C’est fantastique de recevoir cette distinction pour Ledoyen, pour le Cheval Blanc où j’opère l’hiver et surtout pour l’équipe parce que tout le monde travaille d’une façon remarquable à mes côtés. "

C’est un joli moment, je suis en pleine maturité technique

Yannikc Alléno est surpris d'être sacré "cuisinier de l'année"
--'--
--'--

Pour Côme de Chérisey, directeur du Gault et Millau, "il est sorti du cadre avec une très haute technicité personnelle qui sait se faire oublier, célébrant l'amour des terroirs. Sa démarche a du sens ".

Un beau parcours

Admirateur de Bocuse, il s'est imposé en revisitant avec audace des plats de bistrots comme le pot-au-feu, les maquereaux au vin blanc et des huîtres qu'il sert avec une gelée de muscadet. Fils de gérants de café-tabacs et de bistrots, Yannick Alléno est entré en apprentissage après le lycée hôtelier.

 

Après l'Hôtel Monceau à Paris, comme simple commis de cuisine, et Drouant, il a décroché sa première étoile Michelin en 2000 à l'hôtel Scribe. Yannick Alléno a dirigé dix ans ensuite les cuisines du Meurice. En juillet 2014, il s'est installé au Pavillon Ledoyen dont il veut faire "la plus belle maison parisienne à offrir au monde entier".

 

Le chef Yannick Alléno est aux commandes de plusieurs restaurants renommés dont Cheval Blanc à Courchevel, deux brasseries à l'enseigne des "Terroirs parisiens" à Paris, le Royal Mansour à Marrakech et le One & Only Palm à Dubaï.