Vrai ou fake Dérives sectaires : les moyens de la Miviludes vont être multipliés par dix

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VRAI OU FAKE. Dérives sectaires : les moyens de la Miviludes vont être multipliés par dix
FRANCEINFO
Article rédigé par
I. Bornacin - franceinfo
France Télévisions

La ministre Marlene Schiappa va renforcer les moyens de la Miviludes, la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires. Elle a toutefois longtemps été délaissé par le gouvernement. Que s'est-il passe ? 

Sur Franceinfo, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, Marlène Schiappa, annonce un retour en force de la Miviludes, la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires. "Je multiplie par dix les moyens de la Miviludes, ils sont maintenant d'un montant d'un million d'euros", a-t-elle déclaré. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, de nouveaux gourous de la santé sont en effet apparus sur les réseaux, avec des prétendus remèdes miracle contre le Covid-19. "Plus de 500 nouveaux petits groupes" selon la ministre. 

Délaissée par le gouvernement 

Depuis plusieurs années, la Miviludes n'était plus une priorité du gouvernement. Ses crédits baissaient même chaque année : 134 000 euros en 2010, 93 000 euros en 2017, puis elle est presque laissée à l'abandon en 2018. Pendant deux ans, elle va rester sans président, ne rendre aucun rapport, et voir la moitié de ses agents partir à la retraite sans être remplacés. 

Depuis les attentats de 2015, la priorité du gouvernement est devenue la lutte contre la radicalisation islamique, au détriment de la lutte antisectes. Problème, pendant ces années, un nouveau phénomène sectaire se développe. Sous le mandat de Serge Blisko, les signalements sur des dérives sectaires liées à la santé ont explosé, passant de 22% des signalements en 2010 à 41% en 2019. Ils seraient encore en augmentation depuis l'apparition de la pandémie. Pour Georges Fenech, ancien président de la Miviludes, qui rejoint de nouveau l'organisme, ce renforcement est un soulagement. "L'action qui vient d'être annoncée par la ministre Marlène Schiappa dépasse même mes espérances. Dès lors qu'il y a une impulsion ministérielle, il y aura des actions sur le terrain", estime ce dernier. Après des années de disette, la Miviludes devrait donc voir ses effectifs enfin renforcés. 



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.