Cet article date de plus de neuf ans.

La gauche dénonce "un dérapage contrôlé et volontaire" de Guéant

Les propos de Claude Guéant sur une inégalité présupposée des civilisations samedi ont déclenché une avalanche de réactions politiques dimanche 5 février. La gauche dénonce "un dérapage contrôlé" du ministre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant a déclaré samedi que "toutes les civilisations ne se valent pas" (PATRICK KOVARIK / AFP)

Les propos de Claude Guéant sur une inégalité présupposée des civilisations samedi ont déclenché une avalanche de réactions politiques dimanche 5 février. La gauche dénonce "un dérapage contrôlé" du ministre.

Les propos controversés de Claude Guéant, selon lesquels "toutes les civilisations ne se valent pas", ont suscité de vives réactions politiques. Les ténors du PS ont condamné ce qu'ils considèrent être un appel du pied à peine voilé du ministre à l'égard de la droite la plus dure.

Ségolène Royal a dénoncé dimanche "un dérapage contrôlé et parfaitement volontaire" de Claude Guéant pour qui "toutes les civilisations ne se valent pas", estimant que c'étaient "des propos obscurantistes et dangereux".

"Ce sont des propos obscurantistes et dangereux, parce que derrière le choc des civilisations, il y a la guerre", a fait valoir l'ex candidate PS à la présidentielle, invitée de "12/13 Dimanche" sur France 3.

"Est-ce que nous voulons la guerre ? Non, donc nous ne voulons pas le choc des civilisations et ce que nous voulons c'est défendre les mêmes valeurs universelles. Dans toutes les civilisations, il y a des valeurs communes, celles que l'on retrouve dans les dix commandements: on ne tue pas, on respecte son voisin...", a poursuivi la présidente PS de la région Poitou-Charentes.

Elle a estimé que le ministre de l'Intérieur avait fait "un dérapage contrôlé et parfaitement volontaire, qui porte atteinte à l'image de la France".

Claude Bartolone, député PS, a estimé dans un communiqué que "cette déclaration [était] extrêmement grave et les mots choisis font froid dans le dos."

"Il est pathétique de voir un ministre de la République faire les poubelles des Le Pen pour ramasser quelques voix. En temps de fragilité sociale, il est des mots avec lesquels on ne joue pas. De droite comme de gauche, tous les Français attachés aux valeurs républicaines attendent maintenant un signe : M. Sarkozy doit impérativement rappeler à l'ordre son ministre dans les heures qui viennent".

Jean-Christophe Cambadélis, député PS, a dénoncé sur son blog l'"idéologie d'une droite dure et décomplexée".

"De tous temps, sous le Monsieur Guéant, aimable, affable, de commerce agréable, bout un idéologue d'une droite dure décomplexée (...) Arrêtons de dire qu'il drague les voix du FN (....) Il n'avait pas l'intention de lancer un appel. C'est bien pire, c'est ce que Monsieur Guéant pense. (...) Il s'agit au travers d'un glissement sémantique, apparemment anodin, de stigmatiser sous le vocable ‘civilisation', l'Islam censé être inférieur... C'est le lointain échos du discours de Dakar. C'est le différentialisme culturel cher à la Nouvelle droite (…)".

Bernard Cazeneuve, député PS et porte-parole de François Hollande, s'est inquiété de la "dérive d'une droite en perdition" dans un communiqué.

"Théoriser le conflit des civilisations, c'est diviser et abaisser la République (...) Claude Guéant révèle une fois encore la dérive d'une droite en perdition, prête à tous les abandons pour préempter le fonds de commerce du Front National. L'amour de la démocratie et de la liberté doit interdire à tout républicain d'établir une quelconque hiérarchie dans l'humanité".

Le Parti communiste a accusé Claude Guéant de se livrer à une "provocation xénophobe" dans un communiqué.

"Claude Guéant (...) s'est livré à une nouvelle provocation xénophobe dont il est coutumier (...) Par sa saillie, Claude Guéant remet en selle un des pires clichés racistes qui soit. Ce qui est désormais certain, c'est que comme être humain, Claude Guéant ne vaut rien !".

La droite frappée d'un anathème ?

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a demandé que l'on puisse "débatte sans hystérie, sans anathème, sans hurlement inutile", à propos de la polémique suscitée par des déclarations de Claude Guéant sur les civilisations.

"Je suis frappé par l'hystérie permanente qui fait irruption dans tous les débats. On peut être d'accord, on peut être en désaccord (...) Si on pouvait en débattre sans hystérie, sans anathème, sans hurlement inutile, on s'en porterait mieux. M. Guéant est tout sauf un raciste !", a déclaré M. Guaino, invité de "Dimanche +" sur Canal +.

Jacques Myard, député UMP membre du collectif la "droite populaire", a pris la défense du ministre de l'Intérieur dans un communiqué.

"Les réactions des socialistes (...) laissent pantois (...) En quoi est-il scandaleux de dire qu'une culture, une civilisation qui maintient les femmes dans un statut d'infériorité et va jusqu'à lapider la femme adultère est à nos yeux comme ayant de sérieux progrès à faire pour atteindre notre niveau d'égalité des droits entre les sexes et est jusqu'à nouvel ordre, et à ce titre, inférieure à notre culture ?".

"Une nouvelle fois les cris d'orfraie des socialistes s'inscrivent dans l'hypocrisie et l'aveuglement du politique correct, il ne leur reste qu'à vanter les mérites des intégrismes religieux les plus archaïques et à mettre dans le vade-mecum du parfait militant PS une burka et un fouet !".

Philippe Juvin, secrétaire national de l'UMP, a mis en valeur dans un communiqué la "supériorité morale" des valeurs occidentales.

"Qu'a dit Claude Guéant ? Que les civilisations qui se fondaient sur les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité étaient supérieures à celles qui niaient cette liberté, cette égalité et cette fraternité. (...) Accepter l'idée que n'importe quelle autre valeur égale les nôtres conduit un jour des hommes à collaborer avec ceux qui mettent des juifs dans des trains (...) Cette supériorité morale de nos valeurs s'est construite avec joies et larmes dans notre Histoire. En nier la valeur, c'est faire le lit des tyrans. Guéant est victime d'une chasse aux sorcières par ceux qui n'ont rien retenu des leçons de l'Histoire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vote des étrangers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.