Droit de vote des étrangers : le point en Europe

En plateau, Arnaud Boutet revient sur le droit de vote des étrangers non européens dans les pays d'Europe.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mardi 3 novembre, Manuel Valls enterrait le droit de vote des étrangers lors d'un débat avec les élèves de Sciences Po. En Europe, l'Irlande et la Slovénie "accordent le droit de vote aux étrangers non européens pour des élections locales et elles ne fixent aucune condition", précise le journaliste de France 2 Arnaud Boutet.

16 pays d'Europe accordent le droit de vote

Un autre groupe de pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, accorde ce droit de vote, mais il faut "que le résident étranger ait vécu au moins quatre ou cinq ans dans le pays d'accueil". Un autre groupe encore, dont le Royaume-Uni fait partie, dit oui à un vote des étrangers issus des anciennes colonies. En tout, 16 pays de l'Union européenne accordent ce droit de vote aux étrangers.
Depuis le traité de Maastricht, les citoyens européens peuvent voter aux élections municipales ou européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans un bureau de vote sur l\'île de Kastellorizo, en Grèce, le 5 juillet 2015. 
Dans un bureau de vote sur l'île de Kastellorizo, en Grèce, le 5 juillet 2015.  (CATHAL MCNAUGHTON / REUTERS)