Var : un homme devant la justice pour avoir tué sa femme

Un infirmier de Vidauban (Var) est entendu par la justice. Il est soupçonné d'avoir tué sa femme samedi 6 avril, alors qu'il était sous le coup d'une interdiction de l'approcher.

FRANCE 2

C'est un drame qui relance le débat sur la protection que l'on peut donner aux femmes menacées par leur conjoint. Samedi 6 avril dans le Var, un homme est soupçonné d'avoir tué sa femme, il devrait être mis en examen dans la journée de mercredi. Le suspect n'était pas autorisé à approcher sa femme, mais il pouvait travailler depuis leur domicile. "Il y a une dizaine de jours, l'épouse porte plainte pour violences conjugales", précise Didier Brignand en direct du palais de justice de Draguignan (Var).

Déjà condamné en 2014

"Le mari est déféré devant le parquet à la suite de ces violences. Il fait alors l'objet d'un contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer son épouse et de venir au domicile conjugal. Mais cet infirmier libéral obtient du juge des libertés et de la détention l'autorisation de se rendre à son cabinet, situé dans une dépendance de leur domicile. Une autorisation qui pose aujourd'hui question", détaille le journaliste. Le suspect avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2014, lors d'une précédente union.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le Var, une femme a été tuée par balles par son mari samedi 6 avril. Elle avait alerté les gendarmes peu de temps avant le drame.
Dans le Var, une femme a été tuée par balles par son mari samedi 6 avril. Elle avait alerté les gendarmes peu de temps avant le drame. (FRANCE 3)