Tentative de féminicide à Metz : "On demande un suivi et une protection des victimes de violence", martèle Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tentative de féminicide à Metz : Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, évoque une "situation très dramatique"
Article rédigé par
France Télévisions

Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, était, vendredi, l'invitée du journal télévisé de la chaîne franceinfo. Elle a évoqué la tentative de féminicide à Metz, jeudi 3 juin.

Une femme a été très grièvement blessée par son mari jeudi 3 juin, un peu avant 14 heures, à Metz (Moselle), ont appris de sources concordantes franceinfo et France Bleu Lorraine. "On est sur une situation très, très dramatique", a jugé Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, vendredi 4 juin dans le journal télévisé de franceinfo. "Ce qu'on demande, c'est un suivi des femmes victimes de violence, un suivi de leurs plaintes, qu'elles sachent où ça en est, qu'il y ait derrière des protections qui soient mises en place", a réclamé la responsable associative.

L'organisation réclame ainsi auprès du gouvernement "une gestion irréprochable des violences conjugales, parce que ce qu'on voit, c'est qu'on a un taux de féminicides extrêmement important. Il y a des choses qu'on peut faire, qui ne sont pas faites et qu'on pourrait mieux faire. Pour ça, il faut des moyens et une volonté politique", a déclaré la dirigeante. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.