DIRECT. #NousToutes : des milliers de personnes manifestent contre les violences sexistes et sexuelles

Le collectif #NousToutes appelle à manifester à Paris et dans toute la France.

Des manifestants contre les violences faites aux femmes devant l\'Opéra de Paris, samedi 24 novembre 2018.
Des manifestants contre les violences faites aux femmes devant l'Opéra de Paris, samedi 24 novembre 2018. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Stop aux violences sexistes et sexuelles." Des milliers de manifestants sont attendus partout en France, samedi 24 novembre, à l'appel d'un collectif citoyen qui espère un "raz-de-marée féministe" dans les rues, un an après la vague #MeToo. A l'écart des "gilets jaunes", les défilés prévus dans une cinquantaine de villes (Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Lille, Nantes...) pourraient se parer de violet, couleur choisie par le mouvement #NousToutes.

 Un grand rassemblement à Paris. Dans la capitale, le collectif appelle à se rassembler devant l'Opéra à 14 heures pour ensuite se diriger vers la place de la République. "La manifestation #NousToutes est autorisée par la préfecture et sera sécurisée", précise-t-il sur Twitter

La fin de "l'impunité des agresseurs"Les militantes et militants réclament notamment que "des mesures ambitieuses et des moyens financiers suffisants" soit mis en place "pour que l'action publique mette la lutte contre les violences en top des priorités".

Le mouvement #Noustoutes, né en septembre et appuyé par plusieurs associations, entend "passer du témoignage à l'action", un an après #Metoo, qui a fait bondir de 23% le nombre de cas de violences sexuelles signalées à la police, selon des données du gouvernement.

 Près de 220 000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-compagnon chaque année, selon des chiffres officiels de 2017. En outre, plus de 250 femmes sont violées chaque jour en France, et une sur trois a déjà été harcelée ou agressée sexuellement au travail.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NOUSTOUTES

19h31 : Christophe Castaner souligne que selon le décompte de la police, il y a eu 12 000 manifestants dans le cortège de #noustoutes, "qui ont joué le jeu et il n'y a pas eu d'incident".

18h31 : Le chiffre n'est pas important. On a bien entendu les voix de ces femmes et de ces hommes contre les violences...et on les a vus. Ces manifestants ont su rester calmes et dignes pour une cause qui leur tient à coeur. Bravo.

18h30 : Dans les commentaires, @mamie se félicite du succès de la manif contre les violences faites aux femmes.

18h24 : La préfecture de police vient de communiquer le chiffre de 12 000 manifestants à la manif #NousToutes. Soit environ trois fois moins que les organisateurs.

18h24 : Vous êtes nombreux à me demander le nombre de manifestants présents dans le cortège de #NousToutes. Je n'ai pas encore de chiffre de la préfecture de police, mais les organisateurs revendiquent 30 000 personnes à Paris et 50 000 personnes au total dans toute la France.

16h57 : Slogan

17h00 : Notre concours du meilleur slogan de la manif #NousToutes se poursuit, avec cette belle tentative de @Beurki.

16h50 : Une autre photo de la place de la Republique

17h16 : Notre lectrice @claudeDJ s'ambiance place de la République, effectivement bien garnie.

16h33 : Quelques slogans bien envoyés repérés dans la manif #NousToutes par notre collègue Mathilde Goupil.

16h22 : @anonyme : On ne le sait pas encore, on aura le chiffre dans quelques dizaines de minutes.

16h13 : Bonjour. Savez-vous combien de personnes manifestent à Paris contre les violences sexistes ? Merci.

16h05 : Dans le défilé parisien contre les violences faites aux femmes, une tête connue : l'ancienne ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem.

15h51 : Bonjour à toutes et à tous ! Nous sommes ensemble jusqu'à 23 heures pour ne rien rater de l'actualité chargée de ce samedi : la manif des "gilets jaunes", le défilé de #NousToutes, le double décisif de Coupe Davis et le match du XV de France de rugby. Bref, ça va pulser dans ce live !

15h42 : La présidente de la Fondation des femmes, Anne-Cécile Mailfert, se félicite sur Twitter de la mobilisation du mouvement #NousToutes contre les violences sexuelles et sexistes.

15h17 : Est-ce que c'est ça, la "convergence des luttes" ? A Montpellier, des "gilets jaunes" ont fait une haie d'honneur au cortège contre les violences sexuelles et sexistes, selon un journaliste présent sur place.

15h03 : @robert : La mobilisation contre les violences sexuelles et sexistes est prévue, autorisée et organisée depuis plusieurs mois, bien avant que n'émerge l'idée d'une mobilisation des "gilets jaunes". C'est peut-être un malheureux calendrier, mais sûrement pas un mauvais choix de la part des organisations féministes, à la veille de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

15h02 : Je regrette de le dire mais les femmes ont mal choisi la journée pour manifester : le défilé contre les violences faites aux femmes passe inaperçu à cause des "gilets jaunes".

14h46 : "Libres, sans peur et vivantes." Cette banderole est en tête du cortège #Noustoutes, à Paris.

14h35 : Bonjour @anonyme, les violences sexistes, ce sont les violences faites aux femmes, parce qu'elles sont des femmes (les violences faites aux hommes, parce qu'ils sont des hommes, existent, mais sont toute de même beaucoup plus rares). Elles englobent les violences physiques, psychologiques, d'ordre sexuel (viols et agressions sexuelles, harcèlement sexuel…), mais aussi les violences économiques (précarité et inégalité de salaires), ou encore les violences conjugales et les meurtres de femmes (par leur compagnon ou ex-compagnon, par exemple).

14h28 : Bonjour franceinfo. C'est quoi les violences "sexistes" ?

14h23 : Bonjour @anonyme, le violet est depuis longtemps associé aux luttes féministes, depuis les suffragettes du début du XXe siècle, en passant par les mouvements des années 1970. Certains expliquent que c'est parce qu'il s'agit d'un mélange de rose et de bleu, d'autres parce qu'il fallait une couleur spécifique pour se détacher d'autre teintes déjà politiques (le rouge, le noir...). D'autres encore associent au violet la dignité, la sagesse… Je ne connais pas la bonne réponse et ne suis pas certaine qu'il n'y en ai qu'une seule.

14h18 : Bonjour la rédaction ! Pourquoi ce choix du violet - un sens particulier, ou simple esthétisme ? Merci

14h15 : A Pau (Pyrénées-Atlantiques) aussi, la marche contre les violences sexuelles et sexistes se fait entendre, le même jour qu'une mobilisation des "gilets jaunes".

14h06 : Le cortège de la marche #Noustoutes contre les violences faites aux femmes démarre, sur la place de l'Opéra bien remplie, en direction de la place de la République, à Paris.

14h02 : Bonjour @anonyme, je suis journaliste oui, mais je n'ai aucune difficulté à assumer mon engagement contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

14h01 : "slogans bien sentis" ? Qui parle ? Une journaliste objective, une militante feministe, lgbt... ?