Cet article date de plus de trois ans.

Nord : l'efficacité des mesures d'éloignement pour les auteurs de violences conjugales

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Nord : l'efficacité des mesures d'éloignement pour les auteurs de violences conjugales
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les mesures d'éloignement dans les affaires de violences conjugales ont fait baisser de moitié le taux de récidive dans le département du Nord. France 3 vous emmène ce lundi dans le bureau d'un procureur.

Le prévenu vient de passer deux jours en garde à vue pour violences conjugales. Escorté de gendarmes et d'un avocat commis d'office, il est conduit dans le bureau du procureur. Parce qu'il n'est pas récidiviste, le magistrat va requérir à son encontre une mesure d'éloignement. L'auteur de violences aura l'interdiction formelle d'approcher le domicile conjugal et de contacter sa compagne. Il sera hébergé dans un foyer.

Spécifique au département du Nord

C'est à ces conditions que le juge le laissera libre sous contrôle judiciaire. La mesure d'éloignement est fixée à un mois et demi. Elle prend effet immédiatement. Le juge va confirmer la mesure d'éloignement en y ajoutant une obligation de soins. L'homme de 32 ans, toxicomane, sera hébergé dans un foyer désigné par la justice. Un choc lorsqu'il réalise les conséquences de son geste. La mesure d'éloignement est spécifique au département du Nord et selon le procureur, elle est en générale très efficace. Les mesures d'éloignement provoquent en effet dans la plupart des cas une prise de conscience chez les auteurs de violences conjugales. Dans le département du Nord, elles ont fait baisser de moitié le taux de récidive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.