Mort d'Angélique : le suspect était un récidiviste fiché comme délinquant sexuel

L'homme de 45 ans avait fait six ans de prison pour viol sur une jeune fille de 13 ans, et devait se signaler à la police une fois par an.

FRANCE 3

Le suspect qui a avoué avoir tué Angélique, 13 ans, à Wamberchies dans le Nord, avait déjà été condamné pour des faits de viol avec arme blanche, attentats à la pudeur aggravés et vol avec violence perpétrés en 1994, indique le parquet de Lille. Un viol sur une jeune fille de 13 ans, et une condamnation pour neuf ans de prison avec une libération au bout de six années d'incarcération. Depuis, il n'avait plus fait parler de lui.

"Pour moi, c'était un papa normal"

Pour ses voisins, c'est la stupéfaction. "Pour moi, c'était un papa normal qui allait chercher ses enfants à l'école", témoigne une voisine. "On ne peut pas penser que c'est un gars comme ça", s'étonne un voisin. Depuis 2004, le suspect devait se signaler une fois par an aux services de police, depuis que son ancienne condamnation l'avait inscrit automatiquement au fichier des délinquants sexuels. Il avait été pendant des années le voisin des parents d'Angélique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de David Ramault, l\'homme qui a avoué avoir tué Angélique, 13 ans, retrouvée morte le 29 avril 2018 à Quesnoy-sur-Deûle (Nord).
Photo non datée de David Ramault, l'homme qui a avoué avoir tué Angélique, 13 ans, retrouvée morte le 29 avril 2018 à Quesnoy-sur-Deûle (Nord). (FRANCE 2)