Lot-et-Garonne : une gendarmerie multiplie les initiatives contre les violences conjugales

Publié
Lot-et-Garonne : une gendarmerie multiplie les initiatives contre les violences conjugales
France 2
Article rédigé par
D.Basier, T.Breton, F.Fort, F.Pelet - France 2
France Télévisions

Pour lutter contre les violences conjugales, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin souhaite mettre en place un dispositif permettant aux victimes de parler depuis chez elles sans avoir à se rendre au commissariat. Une initiative qui n'est pas isolée, comme c'est le cas dans une gendarmerie du Lot-et-Garonne, qui multiplie les actions pour venir en aide aux victimes.

À Tonneins, dans le Lot-et-Garonne, les victimes de violences conjugales n'ont pas besoin de s'exprimer pour décrire leur calvaire. Au comptoir d'accueil de la gendarmerie, un système comportant une feuille avec plusieurs étiquettes a été mis en place. Sur celles-ci, les victimes peuvent uniquement désigner avec leur doigt la raison de leur venue. "C'est un système d'étiquette, qui permet à la personne qui a du mal à parler, de désigner pourquoi elle est là. Systématiquement, la personne est mise en contact avec un membre de la cellule vers son bureau", détaille l'adjudant Bruno Pandolfi.

Une campagne de communication pour les victimes silencieuses

En plus de ce système très efficace, les gendarmes multiplient les initiatives pour lutter contre ce fléau. Ils mènent ainsi une intense campagne de communication dans les hôpitaux auprès des victimes qui n'osent pas aller les voir. Ils s'adressent au personnel médical, et même aux commerçants, comme une esthéticienne de la ville à qui certaines clientes se confient. Les commerçants peuvent alerter eux-mêmes la cellule s'ils sentent que la personne est en danger. Des initiatives qui reçoivent un véritable succès auprès des habitants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.