Le rappeur Moha La Squale est mis en examen pour des violences sur d'anciennes compagnes

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête en septembre 2020 après les plaintes de quatre jeunes femmes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le rappeur Moha La Squale lors d'un concert à Paris, le 8 février 2019. (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)

Le rappeur Mohamed Bellahmed, connu sous le nom de Moha la Squale, a été mis en examen mercredi 16 juin, notamment des chefs de "violences par conjoint", "agression sexuelle par conjoint", "menaces de mort par conjoint" et "séquestrations sur différentes victimes", a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Monde (article réservé aux abonnés).

Six femmes ont porté plainte

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête en septembre 2020 après les plaintes de quatre jeunes femmes âgées de 23 à 28 ans à son encontre, Elles sont désormais six plaignantes à accuser le jeune homme de 25 ans de violences, séquestration et agressions sexuelles. A l’issue de son placement en garde à vue, Mohamed Bellahmed a été présenté à un juge d’instruction et placé sous contrôle judiciaire, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte mercredi. L'artiste est déjà connu de la justice : il a été condamné le 15 avril 2021 à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour outrage et rébellion lors d'un contrôle de police à Paris, en juin 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.